Un soutien psychologique aux familles des résidents des Ehpad Amapa bouleversées par le covid-19

Photo Amapa – Groupe Doctegestio© réalisée avant la crise sanitaire du covid 19.

Les résidents en Ehpad et leurs familles ont payé un lourd tribut au Covid-19. Pour les proches, la suspension puis la limitation des visites à leur parent, à laquelle s’ajoute la crainte perpétuelle de contamination de leur aîné fragile, créées des situations de tension avec les équipes de l’établissement révélatrice d’un mal-être certain.

Pour renforcer son écoute objective, Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, met à disposition de chacune des familles de ses résidents d’Ehpad,  et de façon inédite en France, un dispositif de soutien et d’accompagnement psychologique en partenariat avec Pros-consulte.

L’écoute des professionnels des Ehpad ne suffit plus

Depuis le début de la crise sanitaire et aujourd’hui encore alors que la circulation du virus covid 19 sur le territoire reste active, les professionnels des Ehpad font preuve d’une très grande vigilance pour protéger au mieux leurs résidents âgés vulnérables. Ils appliquent strictement les directives successives du gouvernement et des autorités de santé en développant et mettant en place de nouveaux protocoles d’hygiène et de surveillance adaptés à cette situation exceptionnelle et évolutive.

Ces adaptations progressives ont bouleversé la vie des résidents et de leurs proches, mécontents et angoissés.

Si pour chaque résident, un suivi psychologique renforcé est de rigueur depuis le début de la pandémie, pour les familles, l’écoute attentive des équipes des Ehpad, elles-mêmes affectées par la situation de confinement, ne suffit pas toujours, pouvant aller jusqu’à générer des situations conflictuelles avec certaines familles. 

Une plateforme anonyme d’écoute et de conseil 24/24 et 7/7

Pour apporter une réponse à ce mal-être, Amapa met à disposition gracieusement une plateforme d’aide et de soutien psychologique.

Déjà accessible à chacun des professionnels exerçant dans les 14 Ehpad Amapa, la plateforme téléphonique Pros-consulte est désormais mise à la disposition des 715 familles de résidents. 

Cet outil leur permet, si elles en ressentent le besoin, d’échanger avec des psychologues diplômés et expérimentés indépendants d’Amapa. Accessible 24h/24 et 7j/7 de façon anonyme et strictement confidentielle, les familles trouveront dans ce service un soutien et des conseils complémentaires, entièrement individualisés. 

Cet espace d’expression permet aux proches de se libérer de leurs émotions et d’appréhender de façon plus sereine la crise particulière actuelle mais aussi par exemple la période souvent délicate de l’admission de son proche en établissement où il faut apprendre à faire confiance et déculpabiliser le “placement” en Ehpad. 

Les professionnels et la direction des Ehpad restent cependant toujours disponibles, à l’écoute des familles et ouvertes au dialogue pour faire face ensemble à cette situation inédite, qui impacte le quotidien de tous.

Le bien-être des résidents passe aussi par celui des familles et des professionnels

“La bienveillance est l’une des trois valeurs d’Amapa. Le bien-être de nos résidents en Ehpad est une préoccupation de tous les instants. Mais pour que ceux-ci soient heureux et sereins, leur environnement doit l’être aussi. Les professionnels qui les aident et les soignent au quotidien comme leur proches constituent cet équilibre qu’il faut également préserver. C’est pourquoi Amapa a choisi d’élargir l’accès au dispositif d’écoute et d’accompagnement psychologique déjà proposé aux équipes professionnelles des Ehpad, aux proches des résidents. “

Sandra Staudt, Directrice opérationnelles des Ehpad et Ehpa Amapa. 

Le groupe VICTORIA, spécialiste de l’hygiène et de la propreté rejoint le groupe Doctegestio

Le Tribunal de Commerce de Lyon, a validé dans le cadre d’une reprise par voie de cession, le transfert de l’activité du Groupe Victoria, spécialiste de l’hygiène et de la propreté des locaux, implanté dans le Département du Rhône, au Groupe Doctegestio, ce mercredi 5 août 2020.

Le groupe Victoria est l’un des acteurs majeurs de la propreté en région Auvergne-Rhône-Alpes. Son activité principale consiste à assurer l’hygiène et la propreté de l’environnement de travail de ses clients pour contribuer à leur bien-être. 

281 collaborateurs interviennent dans le groupe qui réalisera en 2020 un chiffre d’affaire à hauteur de 5,3 millions d’euros.

Le centre support de la nouvelle activité du groupe Doctegestio se situera à Corbas, commune de la métropole de Lyon. Quatre sites d’exploitation continueront leurs activités à Bourgoin-Jallieu, Vienne-Roussillon, Villefranche-sur-Saône et Lyon.

UNE NOUVELLE ACTIVITÉ POUR LE GROUPE DOCTEGESTIO

Présent comme acteur de santé, médico-social et d’hébergement, le groupe Doctegestio a pu constater durant la crise du Covid que hygiène et propreté étaient des activités vitales. Il a donc décidé de les internaliser afin d’en avoir une maîtrise totale.

L’expertise des 281 collaborateurs de Victoria sera précieuse.

Il entend également, grâce à cette expertise développer une nouvelle activité pour se positionner en support des entreprises ou des collectivités dans ces domaines. 

Le groupe, dans son offre globale, considère que hygiène et propreté sont désormais au coeur des sujets de vie des individus, et veut le porter au coeur des entreprises. 

UN ACCOMPAGNEMENT POUR LE GROUPE VICTORIA

Le projet de Doctegestio pour Victoria vise à la pérennité de cette société et de son ancrage territorial. Elle bénéficiera désormais du soutien des services supports du groupe qui l’aidera à une rationalisation de ses charges, un contrôle des dépenses, une renégociation des contrats fournisseurs et la mutualisation des achats. Le dialogue vers l’extérieur via le système digital permettra un référencement propice à un développement de l’activité. 

L’expérience collaborative et innovante du groupe est une sécurité, pour la pérennité et la recherche d’une production de qualité.

Sur un plan social, le groupe plaide systématiquement pour un maintien de l’emploi. Le dialogue avec les salariés permettra de définir de nouvelles bases de travail saines. 

L’ensemble des anciens collaborateurs de Victoria bénéficieront des avantages de leur nouveau groupe.

Clinique de Bonneveine : ouverture d’un Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix à Marseille

Le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix a ouvert ses portes à la Clinique de Bonneveine le 1er juillet 2020. Ce projet a pour vocation de proposer une prise en charge pluridisciplinaire des dysfonctions organiques et des différentes lésions pouvant occasionner une distorsion, voire une altération de la voix, qu’elle soit parlée ou chantée, chez tout professionnel de la voix.

Un centre à la pointe de la technologie pour répondre aux besoins de l’ensemble professionnels de la voix parlée ou chantée.

Afin de répondre aux besoins des professionnels de la voix* parlée ou chantée, le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix est doté d’équipements spécifiques et adaptés tels que :

  • Une plateforme de force d’analyse posturale,
  • Un ensemble d’analyse stroboscopique et numérique de la voix et des cordes vocales,
  • Un espace de rééducation comprenant du matériel d’orthophonie, du matériel de psychomotricité, d’un gymnase, d’appareillage de kinésithérapie et de training, d’un piano ainsi que d’un espace détente,
  • Un laser CO2 et d’un microscope laryngé au sein du bloc opératoire.

Sous la responsabilité de Dr Marie-Noëlle GRINI-GRANDVAL, médecin Phoniatre, spécialisée dans la fonction laryngée dans la voix parlée et chantée, ainsi que dans la déglutition, le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix est composé de :

  • ORL, autres spécialités médicales en fonction des besoins: Pneumologue, Neurologue, Cardiologue, Psychiatre, Algologue …
  • Infirmier Coordinateur,
  • Infirmier,
  • Kinésithérapeute,
  • Ostéopathe,
  • Orthophonistes,
  • Coach Vocal,
  • APA Coach Sportif.

Le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix a fait le choix de proposer aux patients un parcours de soins structuré autour d’une prise en charge complète pluridisciplinaire. Après une consultation ORL ou phoniatrique de première intention, les patients sont pris en charge en hospitalisation de jour dans le centre.

Une prise en charge complète entièrement personnalisée en quatre étapes

Cette prise en charge est coordonnée sur une journée pour permettre aux professionnels de santé de réaliser les consultations et examens paracliniques nécessaires, pour définir un protocole thérapeutique spécifique personnalisé à chaque patient. Ce projet de soins pourra être complété suivant les besoin et les souhaits du patient d’un suivi diététique, psychomoteur (pouvant faire appel aux techniques d’hypnose), ou d’un soutien psychologique.

Dans le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix de la Clinique de Bonneveine, le projet de soins comprend, pour tous les patients, la possibilité d’une prise en charge complète de rééducation et réadaptation de la voix, avec chaque semaine un pack de 4 séances comprenant :

  1. Une prise en charge en activité Physique Adaptée (pouvant faire appel à diverses techniques tel que le yoga, les arts martiaux, le coaching sportif),
  2. Une prise en charge en rééducation orthophonique,
  3. Une prise en charge en rééducation kinésithérapeutique (pouvant faire appel à l’ostéopathie),
  4. Une prise en charge en Coaching Vocal (pouvant faire appel aux techniques de sophrologie, de méditation) pour une durée de deux mois avec prolongation possible suivant les modalités et les besoins.

Suite au bilan réalisé en hospitalisation de jour, il peut être nécessaire d’envisager une phonochirurgie. Pour préparer et programmer l’intervention (une durée de deux à trois nuits), les patients devront consulter les professionnels de santé de l’Hôpital de Jour “pré-opératoire ORL”. Ainsi, ils seront à même de confirmer la possibilité de réalisation d’une phonochirurgie, par une prise en charge chirurgicale coordonnée et pluridisciplinaire.

La prise de rendez-vous peut se faire directement aux adresses mails suivantes : smedical@doctocare.com ou marie-noelle.grini-grandval@doctocare.com, et par téléphone au 04 96 14 14 86.

*Cette prise en charge peut concerner les enseignants, les formateurs, les conférenciers, les entraîneurs sportifs, les avocats, les comédiens, les acteurs, les chanteuses et chanteurs choristes d’opéra, de variété ou de jazz, les chanteuses ou chanteurs solistes lyriques, de variété, ou de jazz , les élèves des conservatoires, des écoles de chant, des écoles de théâtre, etc.

Doctegestio dénonce la cacophonie dans la gestion des primes Covid pour les métiers du domicile

Applaudis chaque soir sur les balcons, plébiscités par les français durant toutes la crise, ils sont désormais les grands oubliés de la crise sanitaire du Covid. Les métiers du domicile attendent toujours une récompense pour leur investissement et une reconnaissance sérieuse de leurs métiers.

A plusieurs occasions durant la crise, le Président de la République et le Premier Ministre d’alors, avaient promis pour les métiers médicaux et médico-sociaux une prime, quel qu’en soit le prix, apparaissant en quelque sorte comme une reconnaissance de leurs investissement exceptionnel. 

Si pour les métiers de la santé, la situation a tendance à se réguler, pour les métiers du domicile, nous assistons à une cacophonie dans la gestion de cette prime pour laquelle le gouvernement a renvoyé la balle dans le camps des Conseils Départementaux. 

Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, possède des agences pour les métiers du domicile dans 27 départements. A ce jour une dizaines d’entre eux auraient décidé du versement d’une prime dont la valeur s’étend de 300 à 1500 euros selon les choix budgétaires et politiques, d’autres refusent catégoriquement un versement et enfin une majorité ne donnent aucune information. 

Ces décisions, sont, pour ces hommes et ces nombreuses femmes qui courageusement ont maintenus leur mission, sources d’une injustice flagrante et d’un traitement inégalitaire au sein de notre pays. 

Cette situation n’est pas sans rappeler la cacophonie qui s’est faite jour durant la crise pour la prise des mesures d’urgence. 

Ce constat qui irrite les opérateurs de terrain laisse penser qu’il est urgent de proposer des système de management et de financement de l’offre de soins qui se situent à d’autres niveaux.

Le groupe Doctegestio milite pour une organisation centrée sur des opérateurs globaux intervenant tout au long de la vie des individus et des familles, et avec  lesquels les services publics collaborent enfin pour mutualiser les moyens au service de ceux qui en ont besoin. 

Le groupe Doctegestio réitère les demandes qu’il a faites au Président de la République Française, à Madame Macron, aux anciens Ministres des territoires et de l’égalité femme-homme, ainsi qu’au Parlement d’avoir cette réflexion et ces actions qui permettront une reconnaissance des métiers du domicile.  

Le vieillissement des populations, leur volonté de vivre au domicile le plus longtemps possible, et l’aspiration des personnes vivant en France à être en bonne santé le plus tard  possible le nécessitent. 

Doctegestio reste à disposition des autorités politiques et sanitaires pour travailler ces projets. 

L’Agapa s’adosse au Groupe Doctegestio pour poursuivre ses activités d’aide à domicile à Bordeaux

Le 12 juin 2020, l’Agapa, Association Girondine d’Aide Aux Personnes Âgées intervenant dans  les villes de Mérignac, Bordeaux et Le Bouscat, a choisi de rejoindre le groupe Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa pour assurer la pérennité de ses activités de services à domicile, mises en difficulté suite notamment à une perte d’activité liée à la crise du covid-19.

Depuis trente ans, l’Agapa, association à but non lucratif propose, des services d’aide et d’accompagnement à domicile aux personnes âgées, personnes porteuses de handicap, personnes en sortie d’hospitalisation et à toute personne ayant besoin d’aide à domicile : prestations ménagères, préparation des repas, accompagnement lors des sorties (courses, rendez-vous médicaux….).

Si la gouvernance de l’association pensait depuis quelques temps, transmettre l’activité, la crise sanitaire liée au covid-19 a accéléré cette décision. Fortement déstabilisée pendant cette période, Agapa a enregistré une perte d’activité significative. Elle s’est tournée vers le groupe Doctegestio pour assurer la continuité des prestations délivrées, auprès des 173 personnes accompagnées (41000 heures prestées/an).

Jacques Cochenec cède la présidence de l’Agapa à Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio et d’Amapa, élu à l’unanimité à la tête du conseil d’administration tenu à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaires d’Agapa le 12 juin 2020. Jacques Cochenec demeure vice-président pour assurer la co-gestion de la structure aux côtés de Bernard Bensaid. Les 40 salariés d’Agapa peuvent poursuivre sereinement leurs missions de soutien aux plus fragiles, épaulés par Amapa et les moyens mutualisés du groupe et ses services supports. 

Amapa est déjà présente en Gironde à Andernos-les-Bains, Arcachon, Galgon, Lussac suite à l’adossement ou la fusion avec quatre autres structures médico-sociales qui ont rejoint le groupe en mars 2019 pour deux d’entres elles (Anfasiad et AIADL) et cette année en avril (Rester chez Soi) et tout récemment en juillet (Bassin Services Personnes).

Ce nouveau partenariat avec l’Agapa permet de renforcer la position du réseau Amapa en Nouvelle-Aquitaine et ainsi contribuer au maillage territorial de l’offre de service proposée. 

Le groupe Doctegestio continue à déployer son offre de premier opérateur global de la santé et du bien-être sur l’ensemble du territoire français.

Amapa ouvre sa 4e agence de service à domicile en Île-de-France

Déjà implantée en Île-de-France depuis 2017, Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, propose désormais ses prestations d’aide à domicile dans le département des Yvelines (78) grâce à la reprise des activités de l’agence Domidom de Mantes-la-Jolie. Un 33e département où les activités Amapa sont maintenant  disponibles. 

Rétroactivement, depuis le 1er juillet 2020, les activités du SAAD (Service d’aide et d’accompagnement à domicile) de la Sarl Isa Services de Mantes-la-Jolie, franchise Domidom, ont rejoint, sur décision du Tribunal de commerce de Versailles, le groupe Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa. 

Les services d’aide à domicile sont délivrés dans les villes du Pecq, Le Vésinet, Saint Germain en Laye, Chatou, Marly le Roi, Le Port Marly, Fourqueux, Bougival, Louveciennes, Chambourcy, Croissy-sur-Seine, Mareil Marly, Etang la Ville et ses environs.

Une centaine d’usagers, personnes fragiles, sont accompagnés et soutenus par une trentaine de professionnels intervenants à domicile sur ce territoire yvelinois. 

En rejoignant Amapa, les collaborateurs seront soutenus par les services du Groupe Doctegestio. Cela permettra à l’agence de Mantes-la-Jolie de gagner en visibilité, et aux salariés de poursuivre leurs missions tout en développant leur activité.

Les clients seront accompagnés de façon bienveillante avec un objectif continu de qualité de service. 

En Île-de-France, Amapa est déjà présente à Meaux, à Melun et à Paris depuis la reprise des activités de Seren’âge en 2017, de l’Assad de Meaux en 2018 et l’ouverture d’une agence dans le 5e arrondissement de Paris en 2019. 

L’approche Amapa est de développer une organisation fluide et décloisonnée, du parcours d’accompagnement et de soins pour les seniors et  les personnes en situation de handicap. Elle répond aux nouveaux enjeux liés à la transition démographique et aux nouveaux besoins des seniors dans les Yvelines comme partout en France.

Les activités santé du groupe Doctegestio qui interviennent sous l’opérateur Doctocare sont aussi déjà bien implantées dans cette région. A Mantes-la-Jolie, l’offre du Groupe se complète par des centres dentaires, optiques et d’audioprothèse. 

La Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités

La Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités

En accord avec les directives du Ministère des Solidarités et de la Santé et de l’ARS du Grand Est, la Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités, et accueille des patients pour des consultations médicale et chirurgicale. 

Un établissement investi dans la lutte contre le COVID-19

Dès la réception des demandes de l’ARS du Grand Est, la Clinique du Pays de Seine a engagé sa reconversion, organisé les aménagement de site, et engagé des formations de son personnel à la prise en charge de soins spécifiques et à fortes contraintes. Elle a souhaité travailler en collaboration avec les établissements publics, pour les soulager dans cette crise sanitaire. De nombreux professionnels de santé de la Clinique du Pays de Seine se sont portés volontaires pour renforcer les unités de réanimation des hôpitaux publics. La Clinique a également mis à disposition du public des respirateurs artificiels. Ainsi qu’une aile entière de son bâtiment constituée de plus de 20 chambres, pour créer une réserve opérationnelle au cas où l’hôpital Maurice Camuset serait submergé, en évitant tout flux croisé de patients et risque de contamination. Dans cette lutte contre l’épidémie de COVID-19, la Clinique du Pays de Seine est devenue un établissement de troisième ligne. 

Reprise de l’ensemble des consultations et activités chirurgicales

Dotée d’un plateau technique moderne, la Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités. Cette reprise s’est effectuée progressivement avec l’accord de l’ensemble des autorités sanitaires compétentes.

Dès le 9 avril, les professionnels de santé de l’établissement ont recommencé à accueillir des patients pour des consultations médicales de soins de suite et de réadaptation. Ils assurent également depuis le 13 juin les opérations chirurgicales. 

La Clinique du Pays de Seine s’est adaptée pour que cette reprise se déroule dans des conditions optimales de sécurité. En effet, l’établissement a renforcé l’ensemble de ses mesures sanitaires, et a fixé une procédure d’accueil et de prise en charge de ses patients. Avec ces nouvelles mesures, les patients peuvent se faire soigner en toute sécurité et les soignants seront mieux protégés. Chacun respecte également les gestes barrières et de mesures de distanciation physique. 

Ces contrôles et mesures barrières, de dépistage et de prévention mises en place ont été très tôt anticipées et tracées, depuis fin février 2020 avec l’arrivée de Gérald Reisberg, ce qui a permis le redémarrage sécurisé et raisonné de l’activité chirurgicale.

La Clinique du Pays de Seine, un maillon essentiel du paysage romillon 

La Clinique du Pays-de-Seine, établissement médico-chirurgical (MC) implanté dans l’Aube, est constituée d’un plateau technique moderne et d’une équipe de 62 professionnels de santé, dans plus de 20 spécialités médicales et chirurgicales. Cette clinique possède 61 lits au total : 46 lits en hospitalisation et 15 lits en ambulatoire.

Bassin Services Personnes rejoint Amapa et renforce l’offre d’aide à domicile en Gironde

Ce mardi 7 juillet, c’est Bassin Services Personnes (BSP), une nouvelle association girondine d’aide à domicile, qui vient de rejoindre le groupe Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa. L’offre de service d’aide aux personnes fragiles de ce territoire proposée par le réseau Amapa se trouve ainsi renforcée d’une agence supplémentaire.

Dans sa décision du 6 juillet 2020, le Tribunal judiciaire de Bordeaux autorise la cession des activités de services à la personne délivrées par BSP au groupe Doctegestio et à l’association girondine Anfasiad, partenaire Amapa depuis plus d’un an déjà.

Absorbée par Anfasiad, l’association Bassin Services Personnes, installée à Andernos-les-Bains, délivre des services d’aide et d’accompagnement à domicile depuis 20 ans sur la région du bassin d’Arcachon et Val de l’Eyre. 

Chaque mois, près de 5.000 heures de prestations sont réalisées auprès de personnes âgées et de personnes en situation de handicap. Des prestations de confort à domicile (ménage/repassage) sont également proposées à tous. 

Les 57 collaborateurs et intervenants à domicile de BSP ont émis, par l’intermédiaire des membres du Conseil Social Économique de l’association BSP, un avis favorable à l’unanimité pour rejoindre Doctegestio et Amapa. Comme les 6.500 professionnels issus de structures médico-sociales diverses fédérées au sein du réseau Amapa, ils pourront bénéficier des nombreux avantages proposés par le Groupe comme par exemple les opportunités de formation, de mobilité et d’évolution professionnelle.

Jean-Marc Boizeau, ex- Président de BSP, poursuivra son investissement au sein du conseil d’administration de Anfasiad afin d’assurer la continuité.

En Gironde, le réseau Amapa poursuit ainsi son développement. Ses agences de Arcachon, Galgon, Lussac et désormais Andernos-les-Bains apportent un service de proximité pour le bien-être à domicile des girondins.

Sandra Cammilleri-Allais nommée directrice des relations extérieures et chef du projet « Après Doctegestio »

Bernard Bensaid Président du Groupe Doctegestio a nommé Sandra Cammilleri -Allais Directrice des relations extérieures du groupe. Sandra est également en charge du projet majeur, “Après Doctegestio”.

Licenciée es Lettres de la Faculté d’Aix en Provence, titulaire d’un Master en Communication par la valorisation de l’image, Sandra Cammilleri a évolué dans des postes à responsabilité, au travers de la mise en œuvre stratégique et opérationnelle de nouveaux modèles économiques, de plans de communications adaptés, de la valorisation de l’image et de la mise en place des outils nécessaires à l’accompagnement au changement. 

Elle possède une forte expérience dans le domaine de la communication institutionnelle, associée à un parcours de dirigeante dans le secteur de l’économie sociale et solidaire.

Elle a été Présidente du Grand Conseil de la Mutualité à Marseille de 2010 à 2014, puis responsable de la Communication au sein de la Métropole Aix Marseille Provence jusqu’à aujourd’hui.

Dans le groupe DocteGestio, Sandra Cammilleri-Allais aura pour mission, de développer son image et sa notoriété, et de faciliter les relations institutionnelles. 

LE PROJET “APRÈS DOCTEGESTIO” 

Sandra Cammilleri-Allais sera également en charge du projet « Après DocteGestio » dont l’objectif est de définir l’avenir du groupe, à forte valeur ajoutée humaine et dont la volonté est d’intégrer pleinement l’économie sociale et solidaire.

Bernard Bensaid veut dans ce projet pour le groupe, en sortie de crise sanitaire durant laquelle de nombreux acteurs de l’entreprise ont été en première ligne, pour rendre un service majeur et sans faille aux populations, donner une nouvelle orientation à Doctegestio. Il insiste sur l’utilité sociale forte du groupe, et veut transformer durablement l’entreprise en une société plus responsable et plus tournée vers l’homme et vers le bien commun. 

Bernard Bensaid et Sandra Cammilleri-Allais s’accordent pour dire “Nous allons construire un cadre dynamique dans lequel chacun pourra jouer son rôle pour promouvoir ensemble une société et une économie plus résiliente, plus souveraine et plus solidaire.”