Skip to content

Le groupe Doctegestio mutualise ses moyens

Doctegestio mutualisation

De bons résultats

L’année 2019 a été exceptionnelle pour notre Groupe, qui a accueilli 1 600 nouveaux collaborateurs au sein de 13 entreprises ou associations qui nous ont rejoints. De nouvelles activités sont exercées au sein du Groupe (Mineurs non accompagnés, Entreprise adaptée, Service d’action éducative en milieu ouvert).

Grâce à l’intelligence collective des centaines de femmes et d’hommes qui collaborent avec efficacité au sein du Groupe, qui ont su mutualiser leurs moyens et innover dans les technologies en particulier la digitalisation, pour constituer un socle solide, notre Groupe continue à progresser pour s’imposer comme un acteur incontournable de l’économie sociale, innovante et solidaire.

Mais pourquoi mutualiser ?

Les mutualisations sont au cœur de nombreuses démarches d’amélioration des résultats, que ce soit dans l’administration ou dans les entreprises, publiques ou privées. Associées à un objectif de maîtrise, voire de réduction des dépenses, les mutualisations apparaissent comme des outils de gestion destinés à rationaliser les organisations, en évitant la dispersion des ressources.


Chez Doctegestio et son opérateur Amapa par exemple, nous avons une activité, le secteur du domicile, dont les tarifs actuels sont insuffisants pour couvrir les coûts. Cette activité perd de l’argent (environ 1 euro de l’heure) et c’est grâce à la solidarité des autres activités du Groupe que l’on assure son maintien. Nous avons décidé de réunir les moyens logistiques du Groupe. Cela permet de supprimer des opérations qui pourraient être faites deux fois ou encore de réduire des niveaux de hiérarchie.

Souvent dans les entreprises la mutualisation conduit à une réduction du personnel.

Nous prenons un engagement chez Doctegestio de ne jamais réduire le nombre de salariés. Nous n’avons jamais organisé de plans de sauvegarde de l’emploi. Nous pratiquons donc différemment, en maintenant les effectifs des services logistiques et en faisant augmenter le nombre des collaborateurs opérationnels. C’est l’objet des reprises que nous effectuons. Le nombre de collaborateurs opérationnels augmente, le nombre de collaborateurs en logistique ou hiérarchiques stagne ou augmente moins rapidement. Nous améliorons ainsi nos ratios de productivité pour approcher de l’équilibre.

Modèles de référence : économies d’échelle et intelligence collective

Le premier modèle de référence de la mutualisation est la recherche de l’efficience par les économies d’échelle : il faut massifier pour réduire les coûts de production.

L’objectif est de faire autant avec moins de ressources ou de faire plus avec autant de ressources. C’est ce dernier modèle qui est à l’œuvre chez Doctegestio.

Quand des structures se regroupent pour numériser par exemple, l’effet de volume permet d’élargir le périmètre des utilisateurs tout en limitant, voire en réduisant les coûts, et les investissements.

La mutualisation permet aussi de répondre à un contexte de raréfaction des ressources, et peut également viser à une homogénéisation de l’offre de services. La mutualisation résultera ainsi de la volonté de rationaliser l’organisation en évitant les doublons et de proposer une offre de services unifiée sur un territoire.

Mais la seule approche en termes de diminution des coûts est réductrice. Dans un contexte de développement très rapide d’une activité, l’autre modèle de référence est celui de l’intelligence collective, autre forme de mutualisation.

L’intelligence collective est un principe qui veut que la valeur d’un ensemble est supérieure à la somme des contributions individuelles. C’est le croisement de connaissances et d’expériences que combinent différents profils de personnes qui favorise une organisation en mode mutualisé. Un apprentissage collectif et réactif permet ainsi de s’adapter aux besoins croissants d’expertise que rencontrent les organisations.

Enfin, rappelons la méthode du groupe Doctegestio, MIDI : Mutualisation des moyens, Intelligence collective, Digitalisation, et Innovation, piliers d’une organisation qui conduit à des réussites.

Ne soyez plus le dernier au courant !