Skip to content

Intelligence artificielle : Doctegestio et le CEA List sélectionnés à la seconde phase de l’Appel à Projets Défi Santé

Mettre l’intelligence artificielle au service des médecins, c’est l’ambition du projet Synthèse IA lancé par le groupe Doctegestio, acteur majeur de la santé et du médico-social en France. Avec ce projet, le groupe Doctegestio a été sélectionné pour participer à la deuxième étape de la première édition de l’appel à projets Défi Santé.

De gauche à droite :
Georges Nassopoulos – Data Scientist – Groupe Doctegestio
Illshaad Budureea – Stagiaire Data Scientist – Groupe Doctegestio
Romain Farel – Directeur de programme Data Intelligence – Groupe Doctegestio
Aude Le Rendu – Responsable des fonctions digitales “infirmiers” – Groupe Doctegestio

Qu’est-ce que l’appel à projets Défi Santé ?

Cet appel à projets Défi Santé a été initié par le CHU de Lille, Eurasanté et Euratechnologies, dans le but de répondre aux enjeux de simplification des parcours de soins pour les patients et les professionnels de santé. Lors de la première étape de l’appel à projets Défi Santé, les organisateurs ont reçu 146 candidatures. Parmi ces candidatures, ils en ont sélectionné 31 pour participer à la seconde phase du Défi Santé. Le projet Synthèse IA du groupe Doctegestio en fait partie. Ainsi, notre équipe va présenter à Lille, le 9 avril prochain, le projet Synthèse IA au jury de Sélection Finale du Défi Santé. À l’issue de ce jury, 6 lauréats seront désignés.

Une démarche innovante

Le programme Data Intelligence du groupe Doctegestio a pour objectif de développer des applications à base d’intelligence artificielle pour automatiser les tâches médico-administratives et libérer le temps des médecins, grâce à l’extraction automatique des informations. Le Groupe a déjà mis en place une collaboration forte avec le CEA LIST pour le développement des méthodes de traitement des données non structurées. Le dossier patient (compte rendu opératoire, compte rendu d’hospitalisation, compte rendu anapath, ordonnances, lettres de médecin, etc.) contient des données hétérogènes, produites en langage naturel par différents experts. L’encodage PMSI (Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information) et la lettre de liaison sont deux exemples d’activités obligatoires, mais répétitives et à faible valeur ajoutée que nous allons automatiser dans notre solution à l’aide de l’intelligence artificielle. Le projet Synthèse-IA vise dans un premier temps à générer automatiquement la lettre de liaison à partir des éléments textuels du DPI. C’est une véritable innovation organisationnelle pour la santé qui peut permettre de gagner du temps, de faciliter les échanges d’informations entre les professionnels de santé, d’éviter les erreurs médicales et d’aider à prendre des décisions sur un pied d’égalité.

Ne soyez plus le dernier au courant !