Doctegestio dénonce la cacophonie dans la gestion des primes Covid pour les métiers du domicile

Applaudis chaque soir sur les balcons, plébiscités par les français durant toutes la crise, ils sont désormais les grands oubliés de la crise sanitaire du Covid. Les métiers du domicile attendent toujours une récompense pour leur investissement et une reconnaissance sérieuse de leurs métiers.

A plusieurs occasions durant la crise, le Président de la République et le Premier Ministre d’alors, avaient promis pour les métiers médicaux et médico-sociaux une prime, quel qu’en soit le prix, apparaissant en quelque sorte comme une reconnaissance de leurs investissement exceptionnel. 

Si pour les métiers de la santé, la situation a tendance à se réguler, pour les métiers du domicile, nous assistons à une cacophonie dans la gestion de cette prime pour laquelle le gouvernement a renvoyé la balle dans le camps des Conseils Départementaux. 

Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, possède des agences pour les métiers du domicile dans 27 départements. A ce jour une dizaines d’entre eux auraient décidé du versement d’une prime dont la valeur s’étend de 300 à 1500 euros selon les choix budgétaires et politiques, d’autres refusent catégoriquement un versement et enfin une majorité ne donnent aucune information. 

Ces décisions, sont, pour ces hommes et ces nombreuses femmes qui courageusement ont maintenus leur mission, sources d’une injustice flagrante et d’un traitement inégalitaire au sein de notre pays. 

Cette situation n’est pas sans rappeler la cacophonie qui s’est faite jour durant la crise pour la prise des mesures d’urgence. 

Ce constat qui irrite les opérateurs de terrain laisse penser qu’il est urgent de proposer des système de management et de financement de l’offre de soins qui se situent à d’autres niveaux.

Le groupe Doctegestio milite pour une organisation centrée sur des opérateurs globaux intervenant tout au long de la vie des individus et des familles, et avec  lesquels les services publics collaborent enfin pour mutualiser les moyens au service de ceux qui en ont besoin. 

Le groupe Doctegestio réitère les demandes qu’il a faites au Président de la République Française, à Madame Macron, aux anciens Ministres des territoires et de l’égalité femme-homme, ainsi qu’au Parlement d’avoir cette réflexion et ces actions qui permettront une reconnaissance des métiers du domicile.  

Le vieillissement des populations, leur volonté de vivre au domicile le plus longtemps possible, et l’aspiration des personnes vivant en France à être en bonne santé le plus tard  possible le nécessitent. 

Doctegestio reste à disposition des autorités politiques et sanitaires pour travailler ces projets. 

L’Agapa s’adosse au Groupe Doctegestio pour poursuivre ses activités d’aide à domicile à Bordeaux

Le 12 juin 2020, l’Agapa, Association Girondine d’Aide Aux Personnes Âgées intervenant dans  les villes de Mérignac, Bordeaux et Le Bouscat, a choisi de rejoindre le groupe Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa pour assurer la pérennité de ses activités de services à domicile, mises en difficulté suite notamment à une perte d’activité liée à la crise du covid-19.

Depuis trente ans, l’Agapa, association à but non lucratif propose, des services d’aide et d’accompagnement à domicile aux personnes âgées, personnes porteuses de handicap, personnes en sortie d’hospitalisation et à toute personne ayant besoin d’aide à domicile : prestations ménagères, préparation des repas, accompagnement lors des sorties (courses, rendez-vous médicaux….).

Si la gouvernance de l’association pensait depuis quelques temps, transmettre l’activité, la crise sanitaire liée au covid-19 a accéléré cette décision. Fortement déstabilisée pendant cette période, Agapa a enregistré une perte d’activité significative. Elle s’est tournée vers le groupe Doctegestio pour assurer la continuité des prestations délivrées, auprès des 173 personnes accompagnées (41000 heures prestées/an).

Jacques Cochenec cède la présidence de l’Agapa à Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio et d’Amapa, élu à l’unanimité à la tête du conseil d’administration tenu à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaires d’Agapa le 12 juin 2020. Jacques Cochenec demeure vice-président pour assurer la co-gestion de la structure aux côtés de Bernard Bensaid. Les 40 salariés d’Agapa peuvent poursuivre sereinement leurs missions de soutien aux plus fragiles, épaulés par Amapa et les moyens mutualisés du groupe et ses services supports. 

Amapa est déjà présente en Gironde à Andernos-les-Bains, Arcachon, Galgon, Lussac suite à l’adossement ou la fusion avec quatre autres structures médico-sociales qui ont rejoint le groupe en mars 2019 pour deux d’entres elles (Anfasiad et AIADL) et cette année en avril (Rester chez Soi) et tout récemment en juillet (Bassin Services Personnes).

Ce nouveau partenariat avec l’Agapa permet de renforcer la position du réseau Amapa en Nouvelle-Aquitaine et ainsi contribuer au maillage territorial de l’offre de service proposée. 

Le groupe Doctegestio continue à déployer son offre de premier opérateur global de la santé et du bien-être sur l’ensemble du territoire français.

Amapa ouvre sa 4e agence de service à domicile en Île-de-France

Déjà implantée en Île-de-France depuis 2017, Amapa, opérateur médico-social du groupe Doctegestio, propose désormais ses prestations d’aide à domicile dans le département des Yvelines (78) grâce à la reprise des activités de l’agence Domidom de Mantes-la-Jolie. Un 33e département où les activités Amapa sont maintenant  disponibles. 

Rétroactivement, depuis le 1er juillet 2020, les activités du SAAD (Service d’aide et d’accompagnement à domicile) de la Sarl Isa Services de Mantes-la-Jolie, franchise Domidom, ont rejoint, sur décision du Tribunal de commerce de Versailles, le groupe Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa. 

Les services d’aide à domicile sont délivrés dans les villes du Pecq, Le Vésinet, Saint Germain en Laye, Chatou, Marly le Roi, Le Port Marly, Fourqueux, Bougival, Louveciennes, Chambourcy, Croissy-sur-Seine, Mareil Marly, Etang la Ville et ses environs.

Une centaine d’usagers, personnes fragiles, sont accompagnés et soutenus par une trentaine de professionnels intervenants à domicile sur ce territoire yvelinois. 

En rejoignant Amapa, les collaborateurs seront soutenus par les services du Groupe Doctegestio. Cela permettra à l’agence de Mantes-la-Jolie de gagner en visibilité, et aux salariés de poursuivre leurs missions tout en développant leur activité.

Les clients seront accompagnés de façon bienveillante avec un objectif continu de qualité de service. 

En Île-de-France, Amapa est déjà présente à Meaux, à Melun et à Paris depuis la reprise des activités de Seren’âge en 2017, de l’Assad de Meaux en 2018 et l’ouverture d’une agence dans le 5e arrondissement de Paris en 2019. 

L’approche Amapa est de développer une organisation fluide et décloisonnée, du parcours d’accompagnement et de soins pour les seniors et  les personnes en situation de handicap. Elle répond aux nouveaux enjeux liés à la transition démographique et aux nouveaux besoins des seniors dans les Yvelines comme partout en France.

Les activités santé du groupe Doctegestio qui interviennent sous l’opérateur Doctocare sont aussi déjà bien implantées dans cette région. A Mantes-la-Jolie, l’offre du Groupe se complète par des centres dentaires, optiques et d’audioprothèse. 

La Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités

La Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités

En accord avec les directives du Ministère des Solidarités et de la Santé et de l’ARS du Grand Est, la Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités, et accueille des patients pour des consultations médicale et chirurgicale. 

Un établissement investi dans la lutte contre le COVID-19

Dès la réception des demandes de l’ARS du Grand Est, la Clinique du Pays de Seine a engagé sa reconversion, organisé les aménagement de site, et engagé des formations de son personnel à la prise en charge de soins spécifiques et à fortes contraintes. Elle a souhaité travailler en collaboration avec les établissements publics, pour les soulager dans cette crise sanitaire. De nombreux professionnels de santé de la Clinique du Pays de Seine se sont portés volontaires pour renforcer les unités de réanimation des hôpitaux publics. La Clinique a également mis à disposition du public des respirateurs artificiels. Ainsi qu’une aile entière de son bâtiment constituée de plus de 20 chambres, pour créer une réserve opérationnelle au cas où l’hôpital Maurice Camuset serait submergé, en évitant tout flux croisé de patients et risque de contamination. Dans cette lutte contre l’épidémie de COVID-19, la Clinique du Pays de Seine est devenue un établissement de troisième ligne. 

Reprise de l’ensemble des consultations et activités chirurgicales

Dotée d’un plateau technique moderne, la Clinique du Pays de Seine a repris l’ensemble de ses activités. Cette reprise s’est effectuée progressivement avec l’accord de l’ensemble des autorités sanitaires compétentes.

Dès le 9 avril, les professionnels de santé de l’établissement ont recommencé à accueillir des patients pour des consultations médicales de soins de suite et de réadaptation. Ils assurent également depuis le 13 juin les opérations chirurgicales. 

La Clinique du Pays de Seine s’est adaptée pour que cette reprise se déroule dans des conditions optimales de sécurité. En effet, l’établissement a renforcé l’ensemble de ses mesures sanitaires, et a fixé une procédure d’accueil et de prise en charge de ses patients. Avec ces nouvelles mesures, les patients peuvent se faire soigner en toute sécurité et les soignants seront mieux protégés. Chacun respecte également les gestes barrières et de mesures de distanciation physique. 

Ces contrôles et mesures barrières, de dépistage et de prévention mises en place ont été très tôt anticipées et tracées, depuis fin février 2020 avec l’arrivée de Gérald Reisberg, ce qui a permis le redémarrage sécurisé et raisonné de l’activité chirurgicale.

La Clinique du Pays de Seine, un maillon essentiel du paysage romillon 

La Clinique du Pays-de-Seine, établissement médico-chirurgical (MC) implanté dans l’Aube, est constituée d’un plateau technique moderne et d’une équipe de 62 professionnels de santé, dans plus de 20 spécialités médicales et chirurgicales. Cette clinique possède 61 lits au total : 46 lits en hospitalisation et 15 lits en ambulatoire.

Bassin Services Personnes rejoint Amapa et renforce l’offre d’aide à domicile en Gironde

Ce mardi 7 juillet, c’est Bassin Services Personnes (BSP), une nouvelle association girondine d’aide à domicile, qui vient de rejoindre le groupe Doctegestio et son opérateur médico-social Amapa. L’offre de service d’aide aux personnes fragiles de ce territoire proposée par le réseau Amapa se trouve ainsi renforcée d’une agence supplémentaire.

Dans sa décision du 6 juillet 2020, le Tribunal judiciaire de Bordeaux autorise la cession des activités de services à la personne délivrées par BSP au groupe Doctegestio et à l’association girondine Anfasiad, partenaire Amapa depuis plus d’un an déjà.

Absorbée par Anfasiad, l’association Bassin Services Personnes, installée à Andernos-les-Bains, délivre des services d’aide et d’accompagnement à domicile depuis 20 ans sur la région du bassin d’Arcachon et Val de l’Eyre. 

Chaque mois, près de 5.000 heures de prestations sont réalisées auprès de personnes âgées et de personnes en situation de handicap. Des prestations de confort à domicile (ménage/repassage) sont également proposées à tous. 

Les 57 collaborateurs et intervenants à domicile de BSP ont émis, par l’intermédiaire des membres du Conseil Social Économique de l’association BSP, un avis favorable à l’unanimité pour rejoindre Doctegestio et Amapa. Comme les 6.500 professionnels issus de structures médico-sociales diverses fédérées au sein du réseau Amapa, ils pourront bénéficier des nombreux avantages proposés par le Groupe comme par exemple les opportunités de formation, de mobilité et d’évolution professionnelle.

Jean-Marc Boizeau, ex- Président de BSP, poursuivra son investissement au sein du conseil d’administration de Anfasiad afin d’assurer la continuité.

En Gironde, le réseau Amapa poursuit ainsi son développement. Ses agences de Arcachon, Galgon, Lussac et désormais Andernos-les-Bains apportent un service de proximité pour le bien-être à domicile des girondins.

Sandra Cammilleri-Allais nommée directrice des relations extérieures et chef du projet « Après Doctegestio »

Bernard Bensaid Président du Groupe Doctegestio a nommé Sandra Cammilleri -Allais Directrice des relations extérieures du groupe. Sandra est également en charge du projet majeur, “Après Doctegestio”.

Licenciée es Lettres de la Faculté d’Aix en Provence, titulaire d’un Master en Communication par la valorisation de l’image, Sandra Cammilleri a évolué dans des postes à responsabilité, au travers de la mise en œuvre stratégique et opérationnelle de nouveaux modèles économiques, de plans de communications adaptés, de la valorisation de l’image et de la mise en place des outils nécessaires à l’accompagnement au changement. 

Elle possède une forte expérience dans le domaine de la communication institutionnelle, associée à un parcours de dirigeante dans le secteur de l’économie sociale et solidaire.

Elle a été Présidente du Grand Conseil de la Mutualité à Marseille de 2010 à 2014, puis responsable de la Communication au sein de la Métropole Aix Marseille Provence jusqu’à aujourd’hui.

Dans le groupe DocteGestio, Sandra Cammilleri-Allais aura pour mission, de développer son image et sa notoriété, et de faciliter les relations institutionnelles. 

LE PROJET “APRÈS DOCTEGESTIO” 

Sandra Cammilleri-Allais sera également en charge du projet « Après DocteGestio » dont l’objectif est de définir l’avenir du groupe, à forte valeur ajoutée humaine et dont la volonté est d’intégrer pleinement l’économie sociale et solidaire.

Bernard Bensaid veut dans ce projet pour le groupe, en sortie de crise sanitaire durant laquelle de nombreux acteurs de l’entreprise ont été en première ligne, pour rendre un service majeur et sans faille aux populations, donner une nouvelle orientation à Doctegestio. Il insiste sur l’utilité sociale forte du groupe, et veut transformer durablement l’entreprise en une société plus responsable et plus tournée vers l’homme et vers le bien commun. 

Bernard Bensaid et Sandra Cammilleri-Allais s’accordent pour dire “Nous allons construire un cadre dynamique dans lequel chacun pourra jouer son rôle pour promouvoir ensemble une société et une économie plus résiliente, plus souveraine et plus solidaire.”

Julie Maunoir, nouvelle directrice des opérations des services à domicile en région Centre-Val de Loire

Après plusieurs années d’exercice professionnel dans différents secteurs d’activités (banque, mutualiste, industrie pharmaceutique…), Julie Maunoir fait son entrée dans le secteur social et médico-social en 2008. Elle occupe successivement des postes de direction au sein d’Ehpad, de foyer d’hébergement, de foyer occupationnel et centre d’accueil de jour pour personnes adultes en situation de handicap et de service d’aide et d’accompagnement à domicile.

C’est dans le cadre de ces dernières missions en SAAD que Julie Maunoir entre en contact avec Amapa lorsque l’association d’aide à domicile AMELIA (réseau UNA Centre), dont elle assure la direction, rejoint le réseau Amapa le 1er juillet 2020.

Diplômée du CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Établissements Sociaux et médico-sociaux) délivré par l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) de Rennes, Julie Maunoir a également d’autres cordes à son arc : certifiée évaluateur interne en démarche qualité, consultante à l’Institut du Travail Social de Tours, membre de jury d’évaluation des élèves du CAFERUIS et du CAFDES.

Julie Maunoir est également une professionnelle investie qui participe à l’élaboration des politiques publiques du handicap et de la vieillesse. Membre titulaire du CDCA du Loiret (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’autonomie), elle contribue au niveau local à la co-construction des politiques publiques territoriales en concertation avec les personnes et leurs proches, les représentants institutionnels locaux et les professionnels du secteur de l’âge et du handicap.

Forte de ce riche parcours professionnel et de ces diverses expériences, Julie Maunoir prend la direction opérationnelle des services à domicile Amapa de la région Centre-Val de Loire à compter du 1er juillet 2020. Cette nouvelle dimension donnée à sa carrière l’amènera à assurer le suivi opérationnel et le développement des activités d’aide et de soins à domicile dans les 6 départements du Centre-Val de Loire où Amapa dispose déjà de 4 agences à Blois, Châtillon-sur-Loire, Gien et Orléans.

Amelia rejoint Amapa pour aider à domicile les personnes fragiles du Loiret

Amelia rejoint Amapa Loiret

A compter du 1er juillet 2020, l’association d’aide à domicile Amelia (réseau UNA Centre) intègre avec ses activités le réseau Amapa. Opérateur médico-social du groupe Doctegestio, Amapa renforce ainsi son réseau d’agences de services à domicile dans le Loiret où il est implanté depuis sept ans déjà. Trois agences Amapa situées à Orléans, Gien et Châtillon-sur-Loire couvrent désormais ce territoire.

C’est sur décision du Tribunal de Grande Instance de Montargis prise le 26 juin dernier que l’ensemble des activités de service à la personne délivrées par Amelia Services ont été transférées au groupe Doctegestio et à son association médico-sociale Amapa.

Depuis près de cinquante ans, Amelia délivre et organise des prestations concourant au maintien à domicile des personnes en perte d’autonomie sur l’ensemble du canton de Gien, la commune de Châtillon-sur-Loire et ses communes avoisinantes. Chaque année les 400 clients accompagnés se voient délivrer près de 80 000 heures de prestations par les 67 intervenants à domicile professionnels d’Amelia.

Face notamment à une baisse d’activité et une concurrence accrue sur le secteur, Amelia se retrouvait en difficultés et placée en redressement judiciaire. Elle avait besoin d’être soutenue pour lui permettre de se réorganiser et de gagner en visibilité pour poursuivre sa mission.

L’offre de reprise du groupe Doctegestio, soutenue en priorité et à l’unanimité par les salariés et les représentants de l’association, a été retenue par le Tribunal face à trois autres repreneurs (Fédération ADMR du Loiret, Alliance Vie, AADSP Group).

Amapa et son groupe Doctegestio apporteront leur soutien au développement des activités existantes et leur savoir-faire en matière de maîtrise des charges tout en améliorant la qualité de service et les conditions d’exercice des collaborateurs.

Julie Maunoir, ex-directrice d’Amelia poursuit ses missions de direction au sein d’Amapa. La continuité des activités est assurée : aide et accompagnement à domicile, garde de nuit, aide à la mobilité et à l’accompagnement en dehors du domicile, téléassistance.

Les nouvelles équipes Amapa Gien et Châtillon-sur-Loire apportent leur expérience utile à l’intérêt collectif commun recherché : santé et bien-être pour tous !

Comment préparer le retour à la maison de bébé ? Le service de maternité de la Clinique Vauban organise une journée naissance

Clinique Vauban retour bébé

Le retour à la maison après la naissance de bébé est souvent source d’inquiétudes pour les nouveaux parents. Afin de les aider à faire face aux appréhensions et aux difficultés rencontrées, l’équipe de la maternité de la clinique Vauban, établissement Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, a organisé, le jeudi 18 juin 2020, une journée sur le thème de la naissance et du retour au domicile.

Cet accompagnement gratuit s’est déroulé dans le service de la maternité, de 14h00 à 17h00, autour de trois ateliers :

  1. Soyez prêts pour le retour à la maison ! Fanny Renoux, Fondatrice de DoudouCare, la plateforme de téléconseil santé dédiée à la santé de l’enfant qui offre aux parents un accompagnement 7j/7, a délivré des conseils pratiques pour mieux appréhender les premiers mois du nourrisson.
  2. Quels sont les premiers gestes à avoir pour choyer bébé ? Comment éviter les accidents domestiques ? Avec Pauline, Infirmière Puéricultrice à la Clinique Vauban
  3. Allaitement maternel et artificiel : Présentation des nouveaux tire laits et information. Avec Stéphanie GASPARD, Auxiliaire de puériculture, Nathalie Repole, Commerciale chez Tire Lait Express Mamivac

Grâce à ces temps d’échanges, les mamans et papas ont obtenu de nombreux conseils et les réponses à leurs interrogations.

Cet événement, rentre dans le cadre de la volonté de la Clinique Vauban d’assurer l’accompagnement des nouveaux parents. Il a également permis à ses patients, visiteurs et aux professionnels de santé de découvrir la clinique et ses services, et de renforcer ses liens avec eux, leur démontrant la capacité de l’établissement à les accompagner dans toutes les étapes de leur vie.