Amapa accompagne les essais cliniques du CEA sur l’exosquelette

Amapa Doctegestio exosquelette CEA

Amapa – groupe Doctegestio, contribue à une 1ère mondiale. Ses professionnels de l’aide aux personnes en situation de handicap sont aux côtés des équipes de Clinatec (CEA – CHU de Grenoble) pour accompagner les gestes quotidiens de patients tétraplégiques testeurs d’exosquelettes. Ces dispositifs à la pointe de l’innovation permettront peut-être demain à des personnes porteuses de handicap moteur de remarcher.

Une Première mondiale

En octobre 2019, Clinatec, centre de recherche biomédicale émanant du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) installé sur le polygone scientifique de Grenoble, annonçait les conclusions de l’étude clinique du projet Brain Computer Interface (BCI) qui associe depuis plus de dix années les travaux d’une centaine de médecins, biologistes et spécialistes en micro-nanotechnologies. Le CHU de Grenoble est également associé au projet en mettant à disposition du programme de recherche des locaux, des équipements de haute technologie et des équipes entièrement dédiées à la recherche et à l’expérimentation.

Publiés dans la prestigieuse revue The Lancet Neurology, les résultats de l’étude valident la preuve de concept du pilotage par la pensée d’un exosquelette 4 membres spécifique.

L’expérience repose sur une neuroprothèse développée par le CEA de Grenoble, acteur majeur de la recherche, du développement et de l’innovation. Cette prothèse, implantée au niveau des zones sensori motrices supérieures du cerveau, est capable de capter les signaux du cerveau et les traduire en signaux moteurs pour l’exosquelette.

Des patients à accompagner et soutenir, Amapa est là !

Ces résultats sont le fruit d’un essai clinique associant des patients comme Thibault, un jeune homme lyonnais de 28 ans paralysé des quatre membres depuis une chute.

Pendant ces périodes d’essai, ils sont hébergés, à proximité du CHU de Grenoble, dans un appartement loué à l’année par le programme au sein d’une résidence « multi-vies », accueillant dans un même lieu des profils variés de visiteurs favorisant les interactions et les échanges entre les résidents et les visiteurs extérieurs, tout en respectant les rythmes de vie individuels de chacun.

Stéphane Pezzani, cadre de santé au CHU de Grenoble et responsable des essais cliniques au Clinatec, est en effet soucieux du bien-être des patients. Il ne souhaitait pas que les patients passent leur soirée et week-end isolés à l’hôpital mais en autonomie et au contact des autres.

Cependant, pour les accompagner dans ce lieu de vie transitoire, Stéphane Pezzani cherchait un partenaire professionnel pour les accompagner dans tous les actes de la vie quotidienne.

En toute confiance, il a contacté les équipes d’Aappui Grenoble, association partenaire Amapa, qui bénéficient d’une renommée dans ce domaine puisqu’elles accompagnent depuis plus de 20 ans déjà les personnes en situation de handicap dans la région grenobloise.

Les auxiliaires de vie de l’association interviennent le matin, le soir et la nuit auprès de Thibault et des autres patients. Ils/Elles les accompagnent pour faire leurs courses, préparer et prendre les repas ou encore assurer leur surveillance pendant la nuit. Les intervenants d’Aappui leur apportent le soutien nécessaire dans ces journées de test éprouvantes nécessitant une intense concentration. 

Partenariat, le maître mot pour un intérêt commun centré sur le besoin de l’usager

Les équipes d’Aappui travaillent elles-mêmes en étroite collaboration avec un service de soins infirmiers à domicile spécialisé dans la prise en charge du handicap pour la réalisation des toilettes notamment.

Par le témoignage de cette expérience vécue par Aappui, le réseau Amapa montre son rôle et son implication au coeur des territoires et aux côtés des différents acteurs qui font avancer la santé et le bien-être de tous. 

Amapa consultée pour son expertise dans le handicap

L’expertise dans l’accompagnement du handicap d’Amapa et son partenaire grenoblois Aappui a également été reconnue récemment par la consultation de son avis par le Haut Conseil de la Santé Publique. Dans un contexte de préparation du déconfinement de la population française et plus particulièrement des personnes en situation de handicap, l’HCSP a consulté une soixantaine d’acteurs français spécialistes du handicap dont Aappui.

C’est en 2018 qu’Aappui rejoint le groupe Doctegestio pour bénéficier des nombreux avantages offerts par son réseau comme le partage d’expérience développé au sein du Groupe dont la richesse est sa diversifié et complémentarité.

Patrick Auffret nommé Directeur des Cliniques de Coutances et Saint-Lô, deux établissements du groupe Doctegestio

patrick auffret directeur clinique Doctocare

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, a confié à Patrick Auffret le poste de Directeur de la Polyclinique de la Manche et de la Clinique du Dr Henri Guillard, établissements Doctocare opérateur de santé du groupe, tous deux situés dans la Manche.

Nommé le 11 mai 2020, sa prise de fonction intervient pendant l’épidémie Covid-19. Une période qui a conduit tous les établissements de santé à s’adapter. Les cliniques de Coutances et de Saint-Lô n’ont pas fait exception à la règle. Elles ont contribué localement à la prise en charge de patients.

Une volonté de renforcer la présence des cliniques sur leur territoire de la Manche

Diplômé du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, Patrick Auffret a participé à la direction de l’Hôpital Bagatelle de Bordeaux entre 2015 et 2017. Il a ensuite été directeur des soins à l’Hôpital privé Océane de Vannes dans le Morbihan pendant trois années.

Fort de ses expériences professionnelles, Patrick Auffret a pour mission d’assurer la direction de la Polyclinique de la Manche et de la Clinique du Dr Henri Guillard. Des établissements de santé de proximité où l’on “apprécie le dévouement des équipes soignantes, l’engagement de leurs cadres, la qualité de l’accueil offert aux patients, la compétence des équipes médicales” ajoute Patrick Auffret.

En développant l’offre de soins de proximité, notamment d’une chirurgie ambulatoire, ou de court séjour, anticipant le retour à domicile, sa “motivation est orientée vers des objectifs organisationnels, la satisfaction des patients, la reconnaissance du savoir-faire des praticiens des établissements, le service rendu aux patients avec les techniques de pointes accessible localement. Une offre de proximité digne d’intérêt.” souligne Patrick Auffret.

Une stratégie de développement des synergies entre les deux établissements de santé Doctocare

Le changement s’installe dans les deux établissements de la Manche, sur l’axe du renforcement de la coopération entre les cliniques de Coutances et de Saint-Lô. Patrick Auffret explique qu’il est temps et lieu de développer des synergies et compléments d’activité.

Je m’attache à installer une dynamique d’accompagnement des patients avant, pendant, puis après, leur hospitalisation. Concrètement, cela s’articule avec l’ouverture d’Hôpital de Jour d’une demi-journée de bilan préopératoire et d’un suivi du patient de retour à son domicile

Patrick Auffret

Amapa recrute 500 aides à domicile partout en France

Amapa Job Sessions 2020

Amapa, acteur majeur de l’aide et l’accompagnement à domicile des personnes fragiles et des familles, recrute massivement. Avec plus de 130 établissements implantés dans 29 départements, Amapa propose 500 emplois disponibles partout en France. Le recrutement est en cours et des Job Sessions sont organisées en live sur facebook pour présenter le métier et les avantages à rejoindre Amapa et son groupe Doctegestio.

Une augmentation des demandes de services à domicile

Le vieillissement de la population et l’allongement de la durée de la vie contribuent au développement des services à la personne notamment auprès des seniors qui souhaitent rester à leur domicile le plus longtemps possible. Les familles ont également de plus en plus recours à de l’aide pour garder leurs enfants et se soulager des tâches ménagères.

Pour les accompagner chez eux, Amapa recherche de nombreux intervenants à domicile pour faire face aux besoins et à la demande croissante.

Rencontrez virtuellement nos recruteurs

Pour s’adapter aux précautions sanitaires actuelles, les recruteurs Amapa seront disponibles en ligne, du 23 au 26 juin prochains, pour présenter les postes et profils recherchés et répondre aux questions des participants des sept Job Sessions organisées en live sur Facebook.

Pour participer aux Job Sessions, les postulants intéressés doivent simplement aimer la page Facebook Amapa et se connecter au live le jour à l’heure prévue dans le programme ci-dessous.

DépartementDate – Heure
Job Session Amapa Oise (60)23/06 – 13h30
Job Session Amapa Moselle (57)23/06 – 15h00
Job Session Amapa Sarthe (72)24/06 – 13h30
Job Session Amapa Hérault (34)24/06 – 15h00
Job Session Amapa Seine-Maritime (76)25/06 – 13h30
Job Session Amapa Corrèze (19)25/06 – 15h00
Job Session Amapa Gironde (33)26/06 – 13h30

Avantages Amapa

Parce que le bien-être au travail et l’accompagnement de ses équipes est une priorité, Amapa et son groupe Doctegestio proposent de nombreux avantages à les rejoindre : 

  • souplesse des missions permettant de concilier vie professionnelle et vie personnelle
  • participation aux frais de transport
  • réductions garage pour l’entretien des véhicules
  • primes Ambassadeur du bien-être à domicile 
  • formation, évolution professionnelle et mobilité interne
  • réductions dans les hôtels et résidences de vacances du Groupe
  • reste à charge 0 dans tous les centres de santé, dentaires, audio, optique, cliniques du Groupe 
  • service d’écoute et d’aide psychologique 24h/24, 7j/7

Comment postuler ?

Découvrez toutes nos offres d’emploi et candidater en ligne sur amapa.fr.

Les candidatures peuvent également être adressées ou déposées directement dans nos agences Amapa.

Doctegestio, un Groupe aux valeurs mutualistes

Doctegestio mutualiste

Devenu pour partie mutualiste, à travers la reprise de Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes, la reprise de l’intégralité de l’activité d’unions mutualistes territoriales, la reprise et la création de mutuelles, le groupe Doctegestio possède des fondements mutualistes forts. Les valeurs de la mutualité d’accès aux soins, de prévention et de solidarité, sont partagées et défendues, chaque jour, dans les activités de santé, médico-sociale ou sociale de Doctegestio.

L’esprit mutualiste, au cœur du groupe Doctegestio

Considéré comme le premier opérateur global de la santé et du bien-être en France, le groupe Doctegestio s’est construit au fil des années par le rachat d’établissements et de structures en difficulté dans le domaine de la santé, du médico-social et du tourisme social et familial. Les multiples reprises réalisées ont permis de construire un Groupe à fort impact social et solidaire qui a des valeurs mutualistes fortes. Un préalable nécessaire qui a permis au groupe Doctegestio de reprendre des établissements qui provenaient de la mutualité et de structures mutualistes.

C’est avec cette vision mutualiste, qui fait partie de son ADN, que Doctegestio poursuit son aventure dans le monde de l’économie sociale, innovante et solidaire (ESIS). Chaque année, il repose et promeut des principes de solidarités et de prévention, en assurant l’accessibilité et la continuité des soins à tous, sur l’ensemble des territoires où il est implanté.

La construction d’un Groupe mutualiste fort réalisée en plusieurs étapes

En juillet 2015, le groupe Doctegestio reprend la structure M Vacances, dont l’activité consistait en l’exploitation de résidences de tourisme et de centres de vacances. M Vacances avait pour sociétaires l’Union Territoriale Mutualiste Lorraine et la Mutuelle Générale de la Police. Popinns, opérateur de tourisme du Groupe, compte 93 hôtels, résidences et villages vacances partout en France.

Au 1er janvier 2017, la mutualité française de Saône-et-Loire a confié au Groupe la gestion de l’EHPAD Les Iris, au travers de son opérateur médico-social, Amapa. Ouvert en 2014, Les Iris est un établissement moderne d’hébergement médicalisé aux personnes âgées dépendantes.

En avril 2017, le groupe Doctegestio reprend l’ensemble des activité de l’Union Territoriale Mutualité Ile-de-France (UTMIF). L’UTMIF est une Union régie par le livre III du Code de la Mutualité. Il s’agit pour le Groupe d’une reprise stratégique de son histoire, augmentant son implantation en Île-de-France. C’est également une reprise qui permet au Groupe de développer son éventail de métier et d’agrandir son offre de soins. L’UTMIF exploitait 9 centres dentaires, 2 centres médicaux, 1 centre d’imagerie médicale, 17 magasins d’optiques, 9 centres d’audition, et plus de 400 salariés.

Malgré les changements dus à cette reprise, l’adhésion aux valeurs mutualistes des collaborateurs n’a en rien été remise en question, toujours afin de maintenir une bienveillance centrée sur le bien-être des patients et clients. Cependant, la majeure partie des centres étaient vieillissants et perdaient en attractivité. Une rénovation de l’ensemble de nos établissements a été entreprise, afin d’offrir à nos patients et clients, un accueil qualitatif et une meilleure prise en charge. À l’instar du Groupe, nous mettons en avant l’innovation, comme par exemple dans notre activité d’audition, proposant une gamme d’appareils auditifs utilisant l’intelligence artificielle et les nouvelles technologies.

En novembre 2017, le groupe Doctegestio reprend les Mutuelles de France du Var. Les Mutuelles de France du Var sont une union mutualiste, adhérente à la Fédération des Mutuelles de France et à la Fédération Nationale de la Mutualité Française. Elle a notamment pour objet de mettre en oeuvre une action sociale ou de gérer des réalisations sociales, sanitaires ou culturelles, et de créer des établissements et services à caractère sanitaire, médico-social ou culturel. De part cette reprise, le Groupe sauvegarde 300 emplois et l’intégralité des activités mutualistes. Suite à la reprise de l’UTMIF plus tôt dans l’année, Doctegestio confirme son statut d’acteur global de l’économie sociale, innovante et solidaire. Les Mutuelles de France du Var exploitent la Clinique médicale et chirurgicale de Malartic, 1 centre de santé médicale à Ollioules, 3 centres dentaires sis à Toulon, Ollioules et Le Luc, 1 service de soins infirmiers à domicile à Ollioules, et 2 magasins d’optique à Toulon et La Seyne-sur-Mer.

Le groupe Doctegestio a depuis réalisé plusieurs investissements et rénovations. Le service des urgences de la Clinique Malartic a totalement été réorganisé et réaménagé, afin de simplifier l’accueil et le parcours des patients. De plus, un nouvel IRM a été installé, renforçant le plateau technique de la Clinique. Accessible aux personnes souffrant d’obésité, il permet de réduire le temps d’examen. Enfin, l’unité du sommeil a été développée pour rentrer dans le réseau “CEREVES”. Deux établissements du Groupe possèdent une unité du sommeil, la Clinique Malartic et l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys. Chaque année, plusieurs centaines de patients sont diagnostiqués et suivis pour des troubles du sommeil.

En octobre 2017, le groupe Doctegestio reprend un Centre dentaire à Marseille aux Mutuelles du Soleil. Les Mutuelles du Soleil sont régies par le Livre III du Code de la Mutualité. Elles exploitent par ailleurs des établissements dans les activités audio, optique, SSIAD et EHPAD.

En décembre 2017, la mutuelle Doctocare est créée par le groupe Doctegestio. Elle a notamment pour objet de mettre en oeuvre une action sociale, de créer et d’exploiter des établissements ou services à caractère social et sanitaire, de favoriser la coopération avec les établissements publics et privés ainsi qu’avec les médecins et autres professionnels de santé, et de développer l’action mutualiste dans le domaine de la prévention des risques sociaux et de la protection de l’enfance, de la famille, des personnes âgées, dépendantes ou handicapées.

Enfin, en décembre 2019, le groupe Doctegestio entre au Conseil d’Administration de la Mutuelle des Fonctionnaires, ouvriers et agents de l’état en Martinique (MFM). Cette entrée s’est faite à la demande de la MFM suite à des difficultés financières. La MFM est une mutuelle régie par le Livre III du Code de la Mutualité. Elle a notamment pour objet de gérer des Services de Soins et d’Accompagnement Mutualistes, de conduire des actions à caractère social, sanitaire ou médico-social ou encore de mettre en œuvre des actions de prévention et de promotion de la santé. La MFM exploite un centre dentaire en Martinique.

Le groupe Doctegestio s’engage dans chacune de ses reprises à sauvegarder l’ensemble des emplois. Dans son fonctionnement et sa vision privée à but non-lucratif, il défend l’ESIS, l’entreprenariat solidaire, innovant et social. L’intégralité des résultats ou excédents de Doctegestio sont réinvestis ou redistribués aux collaborateurs et collaboratrices, ou remboursés aux financeurs.

Cap des 300 000 vues pour la chaîne YouTube de Dgboost, organisme de formation du groupe Doctegestio

Doctegestio 300 000 vues YouTube Dgboost

300 000 vues ont été réalisées par la chaîne YouTube de Dgboost, l’organisme de formation du groupe Doctegestio, présent dans les domaines de la Santé, du Médico-social et du Tourisme social et familial, avec 289 établissements et 9 800 salariés. Pour la seule journée du 9 mai 2020, 1 612 internautes sont allés visionner les vidéos de Dgboost.

Des formations professionnelles, qualifiantes, ou pour le grand public

Dgboost développe son activité de formation, en rendant accessible à distance les formations pour les salariés.

Bureautique, commercial et ventes, gestion des risques, langues, formation pour la santé ou le médico-social, Dgboost offre un large panel de formations en s’appuyant sur des outils vidéos, partagés avec des formations présentielles.

Ces vidéos sont également disponibles pour le grand public qui peut les visionner sur la chaîne YouTube du groupe qui compte 2 680 abonnés.

Cette idée novatrice est issue d’une collaboration avec le Conseil Départemental de la Marne, département d’implantation du Groupe pour son activité médico-sociale qui trouvait innovante cette formation à distance.

Une formation d’intégration pour l’accueil des nouveaux collaborateurs du Groupe est en cours de préparation et touchera à terme chaque nouveau salarié dès la rentrée de septembre 2020.

Doctocare acquiert sa 10ème clinique : la Clinique du Saint-Cœur à Vendôme dans le Loir-et-Cher

Clinique du Saint-Coeur Doctocare Doctegestio

Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, a repris le 8  mai 2020 au groupe Elsan la Clinique du Saint-Cœur à Vendôme (41). En deux ans, c’est la quatrième clinique Elsan que le groupe Doctegestio reprend, après les Cliniques de Saint-Brice région de Provins, la Clinique du Pays-de-Seine à Romilly-sur-Seine, ainsi que la Polyclinique de la Manche à Saint-Lô.

Avec ses 10 cliniques et 745 praticiens, Doctocare et le groupe Doctegestio s’engagent pour relever les grands défis de la santé

Avec le rachat de la Clinique du Saint-Cœur, le groupe Doctegestio, continue de développer son maillage territorial et devient un acteur incontournable dans la prise en charge global du patient, un des objectifs de son projet DG GO UP ! 2022. 

Aujourd’hui sur l’ensemble du territoire français, Doctocare accompagne au quotidien plus de 530.000 patients dans ses 65 établissements de santé. Il assure désormais la gestion de 10 cliniques, qui disposent de 1.135 lits, et réalisent un chiffre d’affaires global de 122 millions d’euros chaque année. Avec ses 745 praticiens, Doctocare et le groupe Doctegestio s’engagent pour la qualité et la sécurité des soins de tous les Français au quotidien, et défendent une prise en charge bienveillante, coordonnée et adaptée à chaque patient.

Le rachat et le développement de la Clinique du Saint-Cœur par Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, s’inscrivent dans le cadre de la volonté très forte exprimée par Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, de “s’engager pour relever les grands défis de la santé : maladies chroniques, polypathologies, vieillissement de la population, déserts médicaux, décloisonnement hôpital / ville, ou encore égalité des accès aux soins et des prises en charge”.

La Clinique du Saint-Cœur, un établissement de proximité qui propose une offre de soins variée

Créée sous la forme actuelle d’établissement de santé en 1922, la Clinique du Saint-Cœur est un établissement MCO pluridisciplinaire qui évolue sur un territoire d’environ 50 000 habitants. Implantée à Vendôme (41), la Clinique du Saint-Cœur est le seul établissement local à proposer une offre chirurgicale. Présente sur le territoire du GHT du Loir-et-Cher, la clinique entretient ainsi des liens historiques de coopération avec le Centre Hospitalier de Vendôme.

Disposant d’une capacité de 115 lits et places, l’établissement a accueilli près de 7 600 séjours GHS en 2018 (dont 57% en ambulatoire) ainsi que plus 3 600 séjours en soins externes.

La Clinique du Saint-Cœur propose, au travers de son équipe de 35 médecins, une offre de chirurgie et une maternité de qualité adaptée aux besoins de la population. Elle s’appuie sur son excellente réputation, notamment sur les spécialités d’orthopédie, gynécologie et chirurgie digestive. 

La maternité, reconnue pour la qualité de son accompagnement et de ses équipes, bénéficie, au-delà de son attractivité naturelle, a obtenu en février 2018, le label « Initiative Hôpital Ami des bébés » (IHAB). Cette certification couronne l’engagement de l’équipe soignante auprès des parents et des familles pour des soins de qualité. Un label international encore rarement attribué en France.

Pour maintenir son statut d’établissement de proximité, la clinique est également en cours de recrutement de praticiens sur d’autres spécialités telles que la stomatologie ou la chirurgie vasculaire, cette dernière ayant un potentiel avéré du fait du vieillissement de la population sur le territoire. Ce recrutement permettra de stabiliser et continuer à renforcer ces activités.

Le groupe Doctegestio souhaite continuer à s’inscrire dans une dynamique de recrutement de praticiens, d’innovation dans les pratiques et de soins en cohérence avec les besoins du territoire.

La clinique Malartic obtient un meilleur niveau de certification par la HAS

clinique Malartic Doctocare note HAS

Grâce aux nombreuses actions d’améliorations engagées depuis la certification initiale V2014 de mars 2018, la clinique Malartic, auparavant certifiée de niveau C par la Haute Autorité de Santé (HAS), a reçu en février 2020 la certification V2014 de niveau B par la HAS.

Certification V2014 de niveau B : toutes les non-conformités majeures observées en 2018 ont été levées

Suite à la visite de certification initiale V2014 en mars 2018, la Haute Autorité de Santé a programmé une visite de suivi dans la clinique en novembre 2019, pour effectuer un contrôle sur les thématiques qui faisaient l’objet de non-conformités majeures. De nombreuses actions d’optimisation de la gestion du management et de la prise des patients ont alors été menées au sein de la clinique Malartic, par l’ensemble du personnel soignant et administratif. Des investissements ont également été réalisés par le groupe Doctegestio pour lever l’ensemble des non-conformités.

Pour améliorer le management de la prise en charge médicamenteuse, l’établissement de santé à notamment informatiser ses prescriptions médicales avec le déploiement du logiciel patient Cegi Next, et améliorer la gestion du traitement personnel du patient.

Le groupe Doctegestio a financé des travaux d’optimisation de la salle de surveillance post-interventionnelle (SSPI) et installé dans cette salle des paravents pour améliorer la confidentialité des patients. Le circuit des déchets a également été complètement repensé, il y a désormais un nouveau local et le poste de travail de la logisticienne a été déplacé. Enfin, de nouveaux vestiaires pour le personnel soignant ont été créés et la sécurité renforcée, car pour accéder à l’ascenseur du bloc, il faut maintenant être munie de badges. Ces investissements ont permis d’améliorer considérablement le management du bloc opératoire.

Les meilleurs résultats d’audits sur la tenue du dossier patient, et l’amélioration de la traçabilité des actes de soins grâce au DPI NEXT pour l’ensemble des professionnels de santé, traduisent aussi une amélioration de la gestion du dossier patient au sein de la clinique Malartic.

De nombreuses évolutions ont aussi été apportées dans la prise en charge des urgences, avec le déplacement de la salle d’attente, la clarification des circuits de prise en charge, la création d’une Unité d’Hospitalisation Courte Durée (UHCD), la formation IOA (Infirmier Organisateur de l’Accueil) des IDE, ou encore la mise en place de check-list de contrôle.

A ce jour, toutes les non-conformités ont été levées au sein de la clinique Malartic. Cela se traduit par l’obtention de l’établissement de la certification V2014 de niveau B par la HAS. C’est un gage de sécurité et d’efficience pour les patients de la clinique Malartic, et valorise la qualité et l’implication quotidienne de l’ensemble des professionnels de santé dans leurs missions. Les équipes poursuivent leur démarche qualité en travaillant sur les dernières recommandations de la HAS. Avec cette certification, qui est valable pendant 4 ans, Doctocare démontre sa volonté de faire de la clinique Malartic, un des maillons essentiels de la carte hospitalière Toulonnaise et de l’ouest Varois.

Qu’est-ce que la certification V2014 de la Haute Autorité de Santé ?

Cette certification a pour but d’évaluer la qualité et la sécurité des soins dispensés et l’ensemble des prestations délivrées au sein de l’établissement. Elle tient compte notamment de l’organisation interne et de la satisfaction des patients. Elle évalue :

  • l’existence d’un système de pilotage de l’établissement pour tout ce qui a trait à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et des prises en charge dans chacun des secteurs d’activité, 
  • les résultats obtenus mesurés par l’atteinte d’un niveau de qualité et de sécurité sur des critères jugés essentiels à savoir les « pratiques exigibles prioritaires » (PEP). Ce double regard permet à la certification de s’adapter aux diverses situations des établissements et offre à ces derniers un diagnostic régulier favorisant l’actualisation des plans d’actions d’amélioration, tant sur les aspects managériaux que sur les aspects opérationnels.

Doctocare et le groupe Doctegestio remercient toutes les équipes de la clinique Malartic pour leur investissement quotidien dans la prise en charge de qualité des patients.

Le rapport de certification est disponible sur le site de la HAS.

Doctocare lance les dépistages sérologiques dans 28 établissements de santé

doctegestio doctocare depistage covid 19

Après le lancement des tests PCR de dépistage virologique (nasaux-pharyngés) dans plusieurs de ces centres de santé, Doctocare propose aujourd’hui à ses patients la possibilité de réaliser des dépistages sérologiques dans ses cliniques, centres de santé et centres dentaires. Les patients peuvent ainsi réaliser un test de dépistage sérologique dans un des 28 établissements de santé Doctocare répartis sur l’ensemble du territoire français.

Comment se déroulent les tests de dépistage sérologique chez Doctocare ?

Le principe est simple : une piqûre au bout du doigt permet de déterminer en moins de 20 minutes la présence ou non des anticorps liés au Covid-19 dans l’organisme.

Les tests sérologiques permettent de déterminer si les patients ont déjà été infectés par le virus SARS CoV-2 responsable de l’épidémie à Covid-19. Une consultation médicale à l’issue du test permet d’expliquer au patient ses résultats et de l’orienter dans sa conduite à tenir.

Attention, le test ne permet pas d’affirmer que la personne est immunisée contre une nouvelle infection par le SARS CoV-2 ni de savoir si elle est actuellement porteuse du virus. La lecture du résultat par un médecin est vivement recommandée.

Ces tests de dépistage ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie. Le prix du test sérologique réalisé dans les cliniques, centres de santé et centres dentaires est de 35€ TTC.

Pour prendre rendez-vous, les patients peuvent contacter l’accueil de leur établissement de santé ou le faire directement en ligne.

Pour rappel, il est inutile de réaliser un test de dépistage sérologique pour diagnostiquer un patient dont la contamination par le Covid-19 est récente, car le corps ne produit des anticorps de façon détectable qu’après plusieurs jours (14 jours à minima). C’est le test PCR qui permet de détecter la présence du virus au moment où le patient effectue le test.

Doctocare ouvre un service de diabétologie au sein de l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys

doctegestio diabetologie doctocare chantilly les jockeys

Le service de diabétologie a ouvert ses portes à l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys en mars dernier. Cette ouverture s’est opérée dans un contexte de forte activité, suite à l’ouverture de deux nouvelles salles de blocs opératoires dans l’établissement, et malgré l’épidémie de Covid-19 qui touche la France.

Une prise en charge personnalisée

Avec ce nouveau service de diabétologie, l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys répond aux besoins croissants des patients diabétiques. Il traduit la volonté de Doctocare, opérateur santé du groupe Doctegestio, d’accompagner ses patients avec une offre des soins de proximité et de qualité.

Constitués de deux médecins et d’une équipe de professionnels de santé, le service de diabétologie propose une prise en charge individualisée et adaptée à l’ensemble des patients. Le Docteur JEANNE, médecin diabétologue, qui reçoit en consultation tout type de patient porteur d’un diabète, et le Docteur SHEHATA, médecin diabétologue et endocrinologue, qui a rejoint l’équipe début mai, composent le service. Ils sont assistés d’une équipe pluridisciplinaire dédiée : 2 infirmières, 1 diététicien, 1 secrétaire médicale.

En complément des consultations médicales, le service de diabétologie fait le choix de proposer une alternative à l’hospitalisation complète pour les patients diabétiques en ayant besoin. La prise en charge se fait donc en hospitalisation de jour pour traiter les déséquilibres du diabète ou pour réaliser des bilans de dépistage ou de réévaluation du diabète.

La prise de rendez-vous peut se faire directement en ligne, via le site Internet de l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys ou par téléphone auprès du secrétariat au 03 44 62 66 26.

Un établissement pluridisciplinaire

Situé à Gouvieux (60), l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys, repose sur une idée unique en France : regrouper les avantages du secteur privé à but non-lucratif et à but lucratif :

  • le Centre Médico-Chirurgical des Jockeys (CMCJ) établissement privé à but non lucratif participant au service public hospitalier. 
  • le Centre Chirurgical de Chantilly (CCC) établissement privé commercial.

Le but de ce groupement est l’accès aux soins pour tous, sans conditions de ressources. Une équipe médico-chirurgicale, ainsi qu’un personnel qualifié et dévoué, mettent tout en œuvre pour apporter les meilleurs soins à nos patients et rendre leur séjour au sein de l’établissement le plus confortable possible.

Reconnaissance des métiers de l’aide à la personne – Bernard Bensaid président de Doctegestio interpelle le Président de la République française

lettre doctegestio président de la république

Bernard Bensaid, Président Amapa – groupe Doctegestio, a interpellé le Président de la République française et ses ministres et secrétaire d’Etat Olivier Véran (Solidarité et de la Santé), Julien Denormandie (Cohésion des territoires et des relations territoriales) et Marlène Schiappa, (Egalité entre les femmes et les hommes et lutte contre les discriminations). Il plaide pour une récompense, une meilleure reconnaissance et une revalorisation des métiers de l’aide à la personne. Un soutien à l’ensemble des parlementaires, sénateurs et députés, ainsi que les Présidents des Conseils départementaux a également été sollicité.

Dans ses lettres adressées au Emmanuel Macron et au Ministre de la Solidarité et de la Santé, Bernard Bensaid argumente en rappelant le rôle essentiel que l’aide à la personne a joué et peut encore jouer dans la crise du Covid.

“L’aide à domicile constitue une véritable digue entre le domicile et les hôpitaux. Grâce à l’intervention de ces femmes et de ces hommes, ils ont contribué largement à éviter la saturation du système de santé.” rappelle-t il dans ses courriers.

Par ailleurs, il prévient, que la forte féminisation de ces métiers pourrait faire passer cette absence de décision comme une inégalité de traitement femmes-hommes et une injustice.

Il revendique une juste récompense pour leur engagement sans faille, mais aussi une vraie reconnaissance et une revalorisation pour ce métier indispensable à l’évolution de la société en particulier par la volonté forte des Français de vouloir vieillir à domicile.

Aujourd’hui, 5 000 collaboratrices et collaborateurs Amapa – groupe Doctegestio, interviennent au domicile des personnes fragiles pour les soutenir et les accompagner dans leur quotidien.

📄 Lire la lettre adressée à Emmanuel Macron – Président de la République française

📄 Lire la lettre adressée à Olivier Véran – Ministre de la Solidarité et de la Santé