« Pour Noël, n’offrons pas le Covid à nos proches » Lancement d’une campagne de dépistage massif au GHM de Grenoble

campagne despitage covid 19 ghm grenoble doctocare

Le Groupement Hospitalier de Grenoble mène une campagne de dépistage massif par tests RT-PCR et antigéniques pour contrer un pic de contagion potentiel avec la période des fêtes de fin d’année. 

Initiée par la Région Auvergne-Rhônes-Alpes, l’une des plus durement touchées par la deuxième vague de la Covid-19, l’objectif est d’être “Tous dépistés avant Noël”, du 16 au 23 décembre.

Pour réaliser ce dépistage massif de la population grenobloise, l’UMG-GHM a créé un nouveau centre de dépistage Covid-19 antigénique, sous une tente, situé au 121 rue d’Alembert à Grenoble. Les dépistages par tests antigéniques réalisés dans ce centre, se déroulent avec ou sans rendez-vous du 16 au 23 décembre, week-end compris, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. La prise de rendez-vous peut se faire en ligne via le site internet de Doctocare ou celui de l’UMG-GHM.

Parallèlement à l’ouverture de ce centre de dépistage, les équipes du laboratoire du GHM réalisent sur les mêmes plages horaires des tests RT-PCR au 8/12 Rue Dr Calmette à Grenoble. La prise de rendez-vous pour les tests RT-PCR doit se faire par téléphone en appelant le 04 76 70 74 95.

Les tests RT-PCR et antigéniques sont accessibles à tous, sans ordonnance, et remboursés par l’Assurance maladie. Il suffit d’être muni de votre carte vitale.

Pour ces deux dépistages, les prélèvements se font par voie naso-pharyngée avec un écouvillon, et ne durent que quelques secondes. Un test antigénique permet de déterminer en 15 minutes si vous êtes porteur du virus Covid-19. Quant au test RT-PCR, plus sensible, le résultat vous sera rendu dans les 24h. 

En cas de résultat positif lors du test RT-PCR ou antigénique vous devez :

  • Vous isoler à domicile durant 7 jours, prévenir dès aujourd’hui votre médecin traitant pour qu’il vous indique si une consultation est nécessaire.
  • Prévenir les personnes avec qui vous avez récemment été en contact plus de 15 minutes sans masque, qu’elles doivent pratiquer un test.

Si le résultat est négatif, vous devez garder les gestes barrières (port du masque, distanciation physique, lavage ou désinfection des mains, respect du confinement).

Marseille : la Clinique de Bonneveine a participé activement à l’effort collectif des établissements hospitaliers marseillais lors de la seconde vague de Covid-19

clinique bonneveine covid 19 deuxieme vague

Dès le début de la deuxième vague de Covid, la Clinique de Bonneveine, établissement de santé Doctocare du groupe Doctegestio, s’est pleinement mobilisée pour accueillir des patients atteints par la Covid-19. L’établissement a pris en charge des patients COVID en délestage des établissements hospitaliers marseillais et également en hospitalisation directe des personnes adressées par des structures médico-sociales prenant en charge des personnes âgées ou des personnes en situation de handicap.

Un élan de solidarité qui renforce l’offre de soins de la Clinique de Bonneveine

La Clinique de Bonneveine a pris en charge plusieurs résidents de différents Ehpad où des clusters étaient présents. Les professionnels médico-sociaux avaient besoin de soutien pour déterminer la prise en charge médicale adaptée à mettre en place pour leurs résidents. En effet, ils présentaient des comorbidités importantes. Ces patients âgés ne possédaient pas le statut réanimatoire, et il était impossible pour les professionnels des Ehpad de leur offrir une oxygénothérapie et un traitement adapté à leurs besoins.

Par ailleurs, plusieurs personnes en situation de handicap, pour qui l’accès en hospitalisation classique est souvent difficile, ont également été prises en charge au sein de la Clinique de Bonneveine, notamment en unité de soins continus.

Face à cette situation, l’établissement de santé s’est réinventé en un temps record. Il a transformé son unité de médecine et de soins continus en unité de soins Covid exclusifs. Avec ce réaménagement, le personnel soignant de la Clinique de Bonneveine a été en capacité notamment de prendre en charge les patients COVID en situation de handicap, grâce à de l’oxygénothérapie haut débit et des traitements adaptés.

En complément des prises en charge en services hospitaliers, des interventions de l’équipe mobile dédiée aux personnes en situation de handicap ont été réalisées au sein d’établissements médico-sociaux, y compris dans le cadre de dépistages collectifs en institutions.

Le laboratoire de biologie médicale de la clinique a été pleinement impliqué dans la gestion de cette crise sanitaire, via la mise en place dès avril de dépistage Covid-19 au format drive qui a permis de réaliser plusieurs milliers de tests RT-PCR. Il est à noter que le laboratoire a renforcé sa capacité de tests par l’achat d’un appareil de dernière génération permettant de diminuer le délai de rendu des résultats.

Nous tenons à remercier l’ensemble du personnel soignant et administratif pour leur élan de solidarité et leur investissement sans faille durant cette crise sanitaire inédite. Ils ont contribué activement à la chaîne de soins pour tous que promeut quotidiennement Doctocare.

Covid-19 : Une mobilisation forte des cliniques Doctegestio aux côtés du secteur hospitalier public

covid mobilisation établissements de santé doctegestio

L’ensemble des 18 établissements de santé du groupe Doctegestio sont fortement impliqués dans la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de la Covid-19. Près d’un millier de patients ont été hébergés dans les établissements Doctegestio, et à ce jour encore, 162 patients dont 8 d’entre eux sont hospitalisés dans des lits de soins critiques. En partenariat avec le secteur hospitalier public et les autres acteurs de santé, le groupe Doctegestio participe activement à la stratégie de gestion de l’épidémie. Fort de l’appui des établissements médico-sociaux du Groupe, Doctegestio apporte la preuve de l’importance de pouvoir devenir un acteur global de l’offre de soins du territoire.

Plus de 70% des interventions chirurgicales ont été déprogrammées afin de libérer du personnel pour faire face à la prise en charge des patients COVID. Avec cet effort sans précédent de déprogrammation massive, voulue par les ARS, les établissements de santé Doctegestio ont étendu leurs capacités dédiées au Covid, en lits médicaux “classiques” ou en lits dits de “soins critiques”. Ainsi les cliniques Doctegestio, et plus particulièrement le Groupement Hospitalier Mutualiste de Grenoble (38), la Clinique de Bonneveine à Marseille (13), la Clinique Malartic à Ollioules (83), l’Hôpital de Chantilly Les Jockeys à Gouvieux (60) et la Clinique Vauban de Livry-Gargan (93), ont été en capacité d’accueillir près de 200 patients atteints de la Covid-19. Seuls les actes de chirurgie mettant en jeu une véritable perte de chance pour nos patients et l’activité oncologique ont été maintenues conformément aux directives nationales.

Grâce à la déprogrammation, d’autres établissements du Groupe ont libéré du personnel soignant et dégagé des ressources mises à disposition d’établissements publics et privés de première ligne. La pandémie de la Covid-19 a permis de renforcer la collaboration et la complémentarité des activités entre les établissements du public et du privé. À Vendôme (41), la Clinique du Saint-Coeur est venue en renfort du centre hospitalier de Vendôme-Montoire (CHVM), en libérant une quinzaine de volontaires (IADE, IBODE, IDE, AS…) pour renforcer les équipes en unité Covid et non Covid de l’hôpital. Même constat en Seine-et-Marne, où la Clinique Saint-Brice (77) a encouragé le volontariat et la mise à disposition des personnels infirmiers de son établissement au profit de l’hôpital Léon Binet. Le personnel soignant de la Clinique Chartreuse s’est également porté volontaire pour venir en renfort dans les unités de réanimation et autres secteurs du GHM de Grenoble.

Des transferts de patients ont également eu lieu pendant cette seconde vague de Covid-19. La Clinique du Pays de Seine (10) a notamment assuré toutes les urgences traumatiques et viscérales des patients Covid ou non Covid adressées par l’hôpital du groupement hospitalier Aube Marne (GHAM). En normandie, à Saint-Lô et Coutances, l’Hôpital Privé du Centre Manche a ouvert ses blocs aux chirurgiens du Centre hospitalier Mémorial de Saint Lô. Il apporte son soutien pour la prise en charge des patients en aval de la chirurgie.

L’entraide entre le public et privé passe aussi par la mise à disposition de capacité d’hospitalisation. La Clinique Saint-Jean l’Ermitage à Melun (77) a proposé au Groupe Hospitalier Sud Île-de-France (GHSIF), partenaire du Santépôle, une aile d’hébergement avec une capacité de 29 lits d’hospitalisation. Cela permet au centre hospitalier de désengorger ses services de médecine pour les patients Covid.

De manière très originale, le groupe Doctegestio met en relation l’ensemble de ses établissements médico-sociaux et les établissements de santé, afin de mettre à disposition des uns l’expérience des autres et de fluidifier les parcours patients. C’est notamment le cas dans la région grenobloise entre l’association AAPPUI et le groupement hospitalier mutualiste.

Enfin, le Groupe a accéléré son action digitale en mettant à disposition de ses professionnels toute une gamme d’outils numériques, permettant la gestion des téléconsultations ou encore la création d’une application originale permettant aux chirurgiens de déclarer les interventions reportées.

Le groupe Doctegestio tient à souligner, la réactivité de ses professionnels de santé, leur esprit de solidarité et leur compétence dans la gestion d’une pathologie complexe qui n’a pas fini de nous livrer tous ces secrets. Leur élan de solidarité a permis de maintenir et de renforcer l’offre de soins dans les territoires où Doctegestio est présent.

Grenoble : plus de 100 patients Covid sont actuellement pris en charge quotidiennement au sein du Groupe Hospitalier Mutualiste

grenoble ghm patients covid

Face à la propagation rapide de la Covid-19 en Isère ces derniers jours, l’ensemble du personnel soignant du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble est pleinement mobilisé pour lutter contre cette seconde vague. Déprogrammation, formation, réorganisation des services, renfort de personnel… Le GHM est sur tous les fronts !

L’établissement s’est organisé en un temps record pour déprogrammer 70% de l’activité chirurgicale, afin de libérer des lits et du personnel, pour renforcer les unités de soins critiques au sein de ses Instituts. Le GHM a ainsi augmenté de 66% son nombre de lits de soins critiques et de 48% son nombre de lits de médecine polyvalente pour accueillir les patients Covid et également non Covid. Tous les personnels paramédicaux et médicaux sont montés en compétence et ont été formés à la prise en charge de patients infectés par la Covid. Plus de 35% des moyens humains, matériels et techniques du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble sont mobilisés par la Covid-19.

Actuellement, plus d’une centaine de patients Covid sont soignés au sein du GHM. Nous avons rencontré un patient pris en charge en soin intensif qui souffrait de détresse respiratoire. Aujourd’hui, il va mieux, “ici je suis bien suivi” déclare-t-il. Il tient à remercier l’ensemble du personnel soignant qui lui a sauvé la vie. “Heureusement qu’ils sont là. Ils sont forts, ils se battent pour que nous puissions aller bien.”

En réponse à la nouvelle vague de Covid-19, l’ensemble du personnel de la Clinique de Chartreuse est également pleinement mobilisé aux côtés du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble. Ils se portent volontaires pour venir en renfort dans les unités de réanimation et autres secteurs du groupement hospitalier, qui ont été fortement touchés par la Covid. Face à leur fatigue, c’est un second souffle pour l’ensemble du personnel du GHM qui est un acteur de première ligne dans cette crise sans précédent.

Covid-19 : obtenez votre résultat de test RT-PCR en moins de 24h avec le laboratoire de la Clinique de Bonneveine !

test covid 19 coronavirus marseille bonneveine

Le laboratoire de la Clinique de Bonneveine du groupe Doctegestio continue son engagement dans le dépistage contre la propagation de la Covid-19. Il réalise depuis maintenant 6 mois des prélèvements nasopharyngés (RT-PCR) pour le dépistage du Covid-19.

Afin d’améliorer la prise en charge des patients, le laboratoire a déployé une nouvelle tente de dépistage avec un affichage spécifique depuis octobre 2020. Celle-ci permet d’augmenter le nombre de préleveurs pour réduire le temps d’attente.

Pour rappel, le laboratoire prélève quotidiennement sans RDV de 09h30 à 12h00 (89 Boulevard du Sablier, 13008 Marseille) avec un délai de rendu des résultats de 1 jour dans 95% des cas.

Dans le but de réduire aussi les délais de rendu des résultats, le laboratoire s’est équipé depuis plusieurs semaines d’un automate à la pointe de la technologie.

Cette nouvelle machine dotée d’une excellente sensibilité permet une réalisation des RT-PCR sur site avec un délai de rendu de 4h.

« Depuis plusieurs mois, l’ensemble du personnel du laboratoire est investi au quotidien dans cette lutte contre l’épidémie. Nous sommes fiers de leur engagement sans faille »

Bernard Bensaid, président du groupe doctegestio

COVID-19 : Doctocare lance les tests de dépistage antigéniques

test antigenique paris covid 19 coronavirus

Après le lancement des tests RT-PCR de dépistage virologique (nasaux-pharyngés) et sérologiques dans plusieurs de ses cliniques et centres de santé, Doctocare propose aujourd’hui à ses patients parisiens la possibilité de réaliser des tests de dépistages antigéniques.

Comment s’effectuent les tests antigéniques ?

Les tests antigéniques permettent de détecter les protéines produites par le virus Sars-CoV-2, appelées « antigènes » dans votre organisme. Ils déterminent en 15 minutes si vous êtes infectés par le virus au moment du test.

Les personnes éligibles au dépistage sont les individus sans symptômes qui ne sont pas des cas contacts et les personnes symptomatiques de moins de 65 ans sous plusieurs conditions. En effet, les personnes symptomatiques doivent réaliser le test antigénique au moins 4 jours après l’apparition des premiers symptômes, si le délai d’attente afin de réaliser un test RT-PCR est supérieur à 48h et que vous n’êtes pas sujet à développer une forme grave de la COVID-19.

Les dépistages se déroulent avec ou sans rendez-vous au centre de santé du Moulinet (21 Rue du Moulinet, 75013 Paris) du lundi au mardi et du jeudi au vendredi de 13h à 18h et le mercredi de 8h30 à 11h. La prise de rendez-vous peut se faire par téléphone en appelant le 01 40 46 13 46 ou en ligne.

Vous devez vous munir de votre carte vitale et de votre attestation mutuelle. Le test antigénique est remboursé par l’Assurance Maladie.

Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia est nommé Directeur de Doctocare NOW, premier centre de téléconsultation sans attente ouvert 7j/7 et 24h/24

Doctocare NOW dr juan sebastian suarez valencia

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, a confié à Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia le poste de Directeur de Doctocare NOW. Le nouveau centre de santé virtuel du groupe Doctegestio, qui permet d’obtenir une consultation en ligne 7j/7 et 24h/24 avec un médecin généraliste ou spécialiste !

Médecin généraliste, diplômé de la faculté de médecine de Paris 5, le Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia a rejoint le 14 septembre le groupe Doctegestio, pour participer au développement de la téléconsultation sur Doctocare NOW.

Une expertise reconnue dans le milieu de la téléconsultation médicale

En 2015, Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia crée une société de télémédecine, plus précisément dans la télé-expertise médicale. Il a en particulier travaillé avec l’ONG internationale la Chaîne de l’Espoir, qui a pour vocation de renforcer les systèmes de santé, afin de donner à chacun et en particulier aux enfants les mêmes chances de survie et de développement.

À la suite de sa première expérience, en 2017, il commence à travailler chez Teladoc Health, leader mondial en télémédecine.

En parallèle de son poste de directeur médical de la partie francophone de Teladoc, il est impliqué dans le domaine de la Data Science et de l’Intelligence Artificielle, au sein du groupe américain. Cette expérience lui permet également de diriger deux thèses de médecine publiées en 2019 et 2020 sur le sujet de la téléconsultation médicale en France.

Une volonté de renforcer la pratique de la téléconsultation dans les établissements du groupe Doctegestio

Conquis par la vision du groupe Doctegestio, il a pour mission de diriger toutes les activités de télémédecine au sein du groupe, pour adapter les pratiques médicales de Doctegestio au contexte sanitaire actuel et à l’opportunité du marché.

Le projet Doctocare NOW, est le premier centre de téléconsultation sans attente en France, ouvert 7j/7 et 24h/24, pour répondre aux besoins des patients pour lesquels un diagnostic et un traitement sont nécessaires.

Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio

Doctocare s’engage pour la qualité et la sécurité des soins et ses services au sein de ses 65 établissements, dont 10 cliniques MCO et SSR, 5 centres de santé, ainsi que d’un centre thermal, des centres auditifs, d’optique ou encore dentaires. L’opérateur de santé défend à travers ces activités une prise en charge bienveillante, coordonnée et adaptée à chaque patient.

Avec 216 M€ de chiffre d’affaires pour son métier santé, Doctegestio est le 7ème opérateur privé de santé en France.

Doctocare accompagne au quotidien plus de 530 000 patients dans ses 65 établissements de santé. Il assure désormais la gestion de 10 cliniques, qui disposent de 1 135 lits.

Afin d’optimiser le parcours patient, les équipes soignantes et hospitalières Doctocare s’engagent à proposer à nos patients des prises en charge adaptées et personnalisées. L’organisation prend en compte les besoins de chacun en fonction des étapes de leurs parcours de soins (accueil, prise en charge diagnostique et thérapeutique, sortie ou transfert), et/ou de la prise en charge de leurs maladies aiguës ou chroniques.

Doctocare s’est engagé très tôt dans la lutte contre la COVID-19. Devant le développement rapide de l’épidémie et sa gravité nos équipes ont mis en place de nouveaux services pour accompagner l’action des pouvoir publics comme l’ouverture de centres de dépistage du COVID-19 et le lancement de Doctocare NOW.

Un Drive pour les tests de dépistage Covid-19 à la Clinique de Bonneveine

drive depistage covid marseille

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire actuelle sur la ville de Marseille placée en zone de circulation active du virus, le Laboratoire de la Clinique de Bonneveine s’est mobilisé et a mis en place un dispositif de dépistage sous forme de Drive afin de mieux répondre aux nombreuses demandes.

Les personnels du Laboratoire et de la Clinique de Bonneveine, établissement Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, réalisent des prélèvements naso-pharyngés sur les patients avec ou sans prescription médicale pour le diagnostic par RT-PCR* de la Covid-19.

Les prélèvements ont lieu du lundi au vendredi, sur rendez-vous au Laboratoire de la Clinique de Bonneveine (89 Boulevard du Sablier, 13008 Marseille) de 10 heures à 12 heures.

Pour prendre rendez-vous, les patients peuvent contacter le laboratoire par téléphone au 04 96 14 12 00.

Une secrétaire médicale enregistre leur dossier directement et leur propose un accès aux résultats par mail.

Le jour du rendez-vous, les patients se présentent dans une zone dédiée à proximité immédiate du Laboratoire de la Clinique de Bonneveine, pour effectuer le dépistage du Covid-19 en Drive.

Les résultats sont ensuite remis aux patients sous 24-48h par mail sécurisé ou par courrier.

Doctocare lance les dépistages sérologiques dans 28 établissements de santé

doctegestio doctocare depistage covid 19

Après le lancement des tests PCR de dépistage virologique (nasaux-pharyngés) dans plusieurs de ces centres de santé, Doctocare propose aujourd’hui à ses patients la possibilité de réaliser des dépistages sérologiques dans ses cliniques, centres de santé et centres dentaires. Les patients peuvent ainsi réaliser un test de dépistage sérologique dans un des 28 établissements de santé Doctocare répartis sur l’ensemble du territoire français.

Comment se déroulent les tests de dépistage sérologique chez Doctocare ?

Le principe est simple : une piqûre au bout du doigt permet de déterminer en moins de 20 minutes la présence ou non des anticorps liés au Covid-19 dans l’organisme.

Les tests sérologiques permettent de déterminer si les patients ont déjà été infectés par le virus SARS CoV-2 responsable de l’épidémie à Covid-19. Une consultation médicale à l’issue du test permet d’expliquer au patient ses résultats et de l’orienter dans sa conduite à tenir.

Attention, le test ne permet pas d’affirmer que la personne est immunisée contre une nouvelle infection par le SARS CoV-2 ni de savoir si elle est actuellement porteuse du virus. La lecture du résultat par un médecin est vivement recommandée.

Ces tests de dépistage ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie. Le prix du test sérologique réalisé dans les cliniques, centres de santé et centres dentaires est de 35€ TTC.

Pour prendre rendez-vous, les patients peuvent contacter l’accueil de leur établissement de santé ou le faire directement en ligne.

Pour rappel, il est inutile de réaliser un test de dépistage sérologique pour diagnostiquer un patient dont la contamination par le Covid-19 est récente, car le corps ne produit des anticorps de façon détectable qu’après plusieurs jours (14 jours à minima). C’est le test PCR qui permet de détecter la présence du virus au moment où le patient effectue le test.

Reconnaissance des métiers de l’aide à la personne – Bernard Bensaid président de Doctegestio interpelle le Président de la République française

lettre doctegestio président de la république

Bernard Bensaid, Président Amapa – groupe Doctegestio, a interpellé le Président de la République française et ses ministres et secrétaire d’Etat Olivier Véran (Solidarité et de la Santé), Julien Denormandie (Cohésion des territoires et des relations territoriales) et Marlène Schiappa, (Egalité entre les femmes et les hommes et lutte contre les discriminations). Il plaide pour une récompense, une meilleure reconnaissance et une revalorisation des métiers de l’aide à la personne. Un soutien à l’ensemble des parlementaires, sénateurs et députés, ainsi que les Présidents des Conseils départementaux a également été sollicité.

Dans ses lettres adressées au Emmanuel Macron et au Ministre de la Solidarité et de la Santé, Bernard Bensaid argumente en rappelant le rôle essentiel que l’aide à la personne a joué et peut encore jouer dans la crise du Covid.

“L’aide à domicile constitue une véritable digue entre le domicile et les hôpitaux. Grâce à l’intervention de ces femmes et de ces hommes, ils ont contribué largement à éviter la saturation du système de santé.” rappelle-t il dans ses courriers.

Par ailleurs, il prévient, que la forte féminisation de ces métiers pourrait faire passer cette absence de décision comme une inégalité de traitement femmes-hommes et une injustice.

Il revendique une juste récompense pour leur engagement sans faille, mais aussi une vraie reconnaissance et une revalorisation pour ce métier indispensable à l’évolution de la société en particulier par la volonté forte des Français de vouloir vieillir à domicile.

Aujourd’hui, 5 000 collaboratrices et collaborateurs Amapa – groupe Doctegestio, interviennent au domicile des personnes fragiles pour les soutenir et les accompagner dans leur quotidien.

📄 Lire la lettre adressée à Emmanuel Macron – Président de la République française

📄 Lire la lettre adressée à Olivier Véran – Ministre de la Solidarité et de la Santé