Skip to content

Privée d’activité la clinique Saint-Brice sera t-elle contrainte de mettre ses soignants et praticiens en chômage partiel ?

clinique saint brice doctegestio covid-19

Alors que la crise sanitaire s’amplifie en Ile-de France, et que des centaines de lits supplémentaires sont réclamés par les médecins, la clinique Saint-Brice, établissement du groupe Doctegestio, situé à 70 kilomètres de Paris reste vide. La Direction doit-elle mettre le personnel soignant en chômage technique pour alerter sur cette situation ubuesque ?

La clinique Saint-Brice, établissement du groupe Doctegestio, avait, dès que la demande de l’ARS lui était parvenue, déprogrammé l’ensemble de ses interventions pour accueillir en urgence des malades, du centre hospitalier Léon Binet de Provins.

A ce jour elle attend toujours ces patients. L’inquiétude des collaborateurs est grandissante. Plus encore, ils expriment leur honte et leur colère à être chez eux, alors que d’autres soignants à quelques kilomètres sont dans un niveau de fatigue extrême.

La direction du groupe veut comprendre la stratégie de l’ARS. S’agit-il d’erreur de gestion ou au contraire le vieux débat public-privé, resurgit-il même au coeur d’une crise majeure ? Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio aimerait comprendre.

Le Groupe Doctegestio interpelle le Ministre de la Solidarité et de la Santé, les pouvoirs publics, les acteurs politiques locaux qui sont en plein coeur de la crise, pour faire revenir à la raison les décideurs sanitaires et mettre fin à cette injustice et peut-être pour éviter un scandale sanitaire dans cette région.

Ne soyez plus le dernier au courant !